Antisémitisme : les petits arrangements de Yann Moix avec la vérité à "ONPC"


moix
Antisémitisme : les petits arrangements de Yann Moix avec la vérité à "ONPC"

Interviewé par Adèle Van Reeth et Franz-Oliver Giesbert, qui n'avaient pas la moindre idée de ce que contenaient les trois numéros d'Ushoahia, Yann Moix a de nouveau eu tendance à minimiser sa participation à coups de petits arrangements avec la vérité.

Par ailleurs, Le Monde avait révélé avant l'émission de Ruquier que Moix était le salarié de la maison de production "Tout sur l'écran", productrice d'On n'est pas couché.
C'est en effet cette même société qui produit Chez Moix, l'émission présentée sur Paris-Première par le romancier. Un étrange mélange des genres sur le Service Public.

Yann Moix a martelé dix-neuf fois l'expression "bande dessinée" durant l'émission, sans jamais avoir été repris une seule fois par ses interviewers ! Or, en demandant le pardon pour ces "bandes dessinées", le romancier renvoie à un mode d'expression qui évoque inconsciemment l'enfance et suscite donc l'indulgence.

Vérification faite, sur la centaine de pages que forment au total les trois numéros d'Ushoahia, on ne trouve aucune bande dessinée de sa main dans le numéro 1 (le plus négationniste), trois pages seulement dans le numéro 2 et deux pages dans le troisième numéro. Soit donc seulement cinq pages sur... cent ! À noter que ces rares bandes dessinées visent le plus souvent à ridiculiser Bernard-Henri Lévy, parfois sur le mode scatologique, parfois pour se demander comment "le distinguer de Jean-Jacques Goldman".



Kweeped from www.lexpress.fr by actualites 17 days ago
More Kweeps From www.lexpress.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading