«Juan Branco, ou l’illibéralisme chic d’une partie des jeunes élites françaises»


juan branco
«Juan Branco, ou l’illibéralisme chic d’une partie des jeunes élites françaises»

Grâce au bavard à la bouche cousue Piotr Pavlenski, le performeur qui cloue ses bijoux de famille sur la place Rouge, on redécouvre un mouvement essentiel de l’histoire russe du XIXe siècle, le nihilisme.

L’historien américain Stuart Tompkins le décrit comme une philosophie de l’amoralisme absolu, le rejet de toutes les valeurs morales et artistiques conventionnelles et la conviction que les maux de la Russie ne pouvaient être guéris que par une œuvre de destruction totale.

Les nihilistes se considéraient comme la nouvelle intelligentsia qui prendrait la place de la vieille élite aristocratique et bourgeoise. Il est loisible de penser que Piotr Pavlenski est un héritier du nihilisme russe, un aventurier fou, pittoresque et sans scrupule, égaré entre beuveries de réveillon et bourgeoisie parisienne en mal d’idéaux.



Kweeped from www.lefigaro.fr by actualites 93 days ago
More Kweeps From www.lefigaro.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

actualites

Juan Branco, idole des jaunes

Kweeped from www.politis.fr by actualites 383 days ago


Dans les entrailles de Paris, où plusieurs millions de voyageurs transitent chaque jour, de nouveaux panneaux publicitaires livrent un message aux accents tapageurs. « Qui ce livre dérange-t-il ? », affiche l’encart sombre, « Numéro 1 des ventes », [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading