Grégory Doucet, l'inconnu aux portes de la mairie de Lyon


lyon, ecologie, gregory doucet, municipales 2020, gerard collomb
Grégory Doucet, l'inconnu aux portes de la mairie de Lyon

À 46 ans, l'écologiste porté par son image de nouveau venu jamais élu est en passe de succéder à Gérard Collomb. Plus qu'une rupture politique, son émergence fulgurante sur la scène locale marque un changement d'époque.
Trois maires d'arrondissement. Trois poids lourds des années Collomb. Trois anciens piliers d'un système en train de s'effondrer. Ce lundi 22 juin, Grégory Doucet, candidat EELV à l'hôtel de ville de Lyon, met en scène, devant la presse, le soutien que lui apportent Bernard Bochard, premier édile du 9e, Thierry Philip, à la tête du 3e jusqu'en 2018, et Christian Coulon, patron historique du 8e. Ce dernier est excusé car « souffrant ». Les deux autres justifient leur présence au QG de campagne des écologistes au nom de la cohérence.

« Mon ralliement est d'une grande banalité », s'excuse Thierry Philip : il présidait le comité de soutien de la socialiste Sandrine Runel, qui a fusionné avec EELV. « Ma position est atypique », admet Bernard Bochard : il candidate malgré lui aux municipales et aux métropolitaines sur les listes de Gérard Collomb, avec lequel il a rompu au moment de l'accord avec Les Républicains.

Après avoir plié le premier tour avec 28,5 % des voix, après avoir rassemblé toute la gauche, après avoir engrangé des ralliements jusqu'au sein de la « Collombie » historique (le trio cité plus haut, comme le député ex-LREM Hubert Julien-Laferrière...), le champion des Verts aborde le second tour des municipales ce dimanche en ultra-favori.

Qui pourrait l'empêcher de devenir le prochain maire de Lyon ? Yann Cucherat, le poulain de Gérard Collomb contraint à un numéro de duettiste avec l'ex-candidat LR Étienne Blanc, mène une campagne plombée par les divisions et les défections. Quant à Georges Képénékian, premier adjoint sortant, il peine à faire entendre sa voix, pris en étau entre ses deux adversaires, malgré un discours axé sur la santé avant même la crise du coronavirus.

Une victoire de Grégory Doucet, 47 ans en août – soit vingt-six de moins que Gérard Collomb –, ne marquerait pas seulement une rupture politique et générationnelle. Elle symboliserait un changement d'époque. Alors que l'actuel maire de Lyon a mis plus de vingt ans à conquérir la ville, en cochant tous les mandats ou presque (conseiller municipal d'opposition, conseiller communautaire, député, conseiller régional, sénateur), son probable successeur n'a jamais été élu.



Kweeped from www.mediacites.fr by actualites 8 days ago
More Kweeps From www.mediacites.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Une virée dans les maquis africains

Kweeped from www.petit-bulletin.fr by charles 1004 days ago

...

actualites

Municipales 2020 : La vague verte

Kweeped from kweepmail.com by actualites 5 days ago


Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Poitiers, Nancy, Besançon... Incroyable et énorme vague verte partout en France. L’écologie remporte les plus grosses villes françaises et s’implante partout. Une nouvelle époque s’ouvre !

À #bordea [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading