Taku Sekine, l'un des chefs les plus en vue de Paris, a mis fin à ses jours à l'âge de 39 ans


gastronomie, taku sekine
Taku Sekine, l'un des chefs les plus en vue de Paris, a mis fin à ses jours à l'âge de 39 ans

Taku Sekine, l'un des chefs les plus en vue de Paris, a mis fin à ses jours le 28 septembre, à l'âge de 39 ans, a-t-on appris dans un communiqué diffusé par sa famille.

Né et formé au Japon, il avait travaillé pour Alain Ducasse, Hélène Darroze, Fish, Saturne et le Clown Bar, avant d'ouvrir en 2014, avec Amaury Guyot, Dersou, une table courue du quartier d'Aligre, parmi les premières à jouer les accords mets et cocktails. En 2019, il avait inauguré avec Florent Ciccoli le Cheval d'Or (19e), un restaurant asiatique pointu qui connaissait tout autant de succès.


«Les conditions de la mort de Taku SEKINE ne sont ni ordinaires ni accidentelles. Taku SEKINE a mis fin à ses jours, emporté par une grave dépression consécutive à sa mise en cause publique - sur les réseaux sociaux et sur un site spécialisé -, avec une récurrence s'apparentant à un véritable acharnement. Certains acteurs, notamment de la presse, ont sciemment, en quelques semaines et en l'absence totale de plainte, ruiné la réputation de Taku SEKINE.» dénonce le communiqué. «Ces personnes mal intentionnées, bafouant toute déontologie et toute règle de respect de la présomption d'innocence, ont fait courir des ragots mensongers sur les réseaux sociaux et ont organisé une brutale campagne de destruction du réseau de Taku SEKINE, appelant chaque acteur du milieu de la gastronomie pour répandre des calomnies et les mettant en garde de travailler avec lui. Ils n'ont bien sûr jamais osé le contacter directement. Privé de son droit d'exercer son talent, Taku SEKINE, qui vivait pour la cuisine, s'est enfermé en l'espace de deux mois dans une violente spirale de dépression. Cette atteinte à son honneur et à son intégrité était profonde. Dans un processus dépressif identifié et connu des médecins, Taku SEKINE a perdu de vue comment il pouvait s'extraire de ce déferlement. Taku SEKINE n'a jamais été poursuivi ni fait l'objet d'aucune plainte. Il n'a pas davantage fui au Japon, contrairement à ce que le même média avait osé ajouter sans même accepter de modifier ce mensonge manifeste. Il est resté en France, auprès des siens, profondément éprouvé dans sa culture japonaise, irriguée de valeurs d'honneur. »

Début septembre, après des accusations sur les réseaux sociaux qui ne nommaient pas le chef, son nom était sorti sur le site spécialisé Atabula. Ce mercredi matin, Franck Pinay-Rabaroust, rédacteur en chef d'Atabula, a publié sur son site une réponse au communiqué de la famille. Se disant «sous le choc» de cette mort «dramatique», il regrette toutefois qu'aucun procès ne puisse avoir lieu. «À celles et ceux qui me reprochent d'avoir publié le nom de Taku Sekine, je ne peux que répéter que son nom était connu de toutes et tous» indique-t-il.

Père d'un enfant de bientôt trois ans, Taku Sekine, primé à deux reprises par le guide Fooding, était aussi proche de nombreux chefs parisiens qui lui ont rendu sur les réseaux sociaux en affichant leur tristesse: Giovanni Passerini, Romain Tischenko, Pierre Touitou, Bruno Verjus...



Kweeped from www.omnivore.com by actualites 24 days ago
More Kweeps From www.omnivore.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Le chef cuisinier Anthony Bourdain est mort

Kweeped from kweepmail.com by charles 869 days ago


Le très médiatique chef cuisinier a été retrouvé pendu dans sa chambre d’hôtel à Kaysersberg, dans le Haut-Rhin. Il était en France pour tourner un épisode de son émission « Parts Unknown ».

Sa passion pour la cuisine et les découvertes éta [...]

gfpanograph

“Je n’ai jamais rien mangé de plus immonde” : récit d'un repas au George V

Kweeped from www.courrierinternational.com by gfpanograph 1293 days ago

Dans un article publié dimanche 9 avril, un critique culinaire de l’hebdomadaire britannique The Observer étrille la cuisine trois étoiles du célèbre hôtel parisien. Une description qui ne manque pas de sel.

http://www.courrierinternational.com/a  [...]

charles

A table de la Révolution à l´Empire 1789-1815

Kweeped from kweepmail.com by charles 717 days ago


C'est sous l'Ancien Régime ( XVIe-XVIIIe siècle ) que manger devient un art de vivre, et plus précisément sous le règne de Louis XIV, dont la réputation des fastueuses réceptions nous est parvenue.

C'est sous le Consulat (1799-1804) que le terme [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading