Rubrique-à-bloc

Tout sur la philatélie, le fromage au lait cru, les tringles à rideaux et les pinces à vélo …
antivol

Le Tour de France vu par Olivier Todd

Kweeped from www.kweeper.com by antivol 15 hours ago

...

antivol

Le dernier film de Luchino Visconti

Kweeped from 2.bp.blogspot.com by antivol 4 days ago


Marie Dubois, Laura Antonelli et Giancarlo Giannini dans « L'Innocent » (L'Innocente) le dernier film réalisé par Luchino Visconti. (1976)
« Son instinct était infaillible. Il utilisait quatre caméras avec des objectifs différents, il était difficile de comprendre comment il envisageait le montage. Il utilisa beaucoup cette technique pendant le tournage, parce qu’elle lui permettait d’aller plus vite. Il craignait de ne pas pouvoir finir le film avant de mourir. Il termina le film avec deux jours d’avance sur le plan de travail, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. »
http://finestagione.blogspot.fr/2015/01/souvenirs-de-linnocent.html 

antivol

En toute innocence

Kweeped from www.cinemotions.com by antivol 7 days ago


Laura Antonelli et Giancarlo Giannini dans « L'Innocent » (L'Innocente) le dernier film réalisé par Luchino Visconti. (1976)
Giancarlo Giannini raconte dans son recueil de souvenirs « Sono ancora un bambino (ma nessuno può sgridarmi) » [Je suis encore un enfant, mais personne ne peut me gronder], le tournage du film :

« Dans L’Innocent, on retrouve la philosophie nietzschéenne du surhomme. En particulier dans une scène, quand mon personnage cherche à pousser sa femme à avorter. […]
« Je demandai à Luchino de m’habiller en noir, comme un corbeau, ce que j’étais en fait, et je modifiai ainsi toute la scène. J’entrais dans la chambre, je la découvrais, elle apparaissait nue, moi habillé sur le lit, et elle devait se baisser puis disparaître de l’image. C’est moi qui, dans un gros pln, aurais raconté la suite. [Giannini reste très allusif, mais la "suite" en question est une fellation...] Quand je lui fis part de mes idées, je vis l’expression de Visconti changer, et il s’exclama : « C’est très beau ! On va tourner la scène comme cela ! »
Mais il ne savait pas comment annoncer ce changement à Laura Antonelli, qui jouait le rôle de l’épouse. Nous avons donc choisi de lui expliquer la scène sans rentrer dans les détails. Il me dit : « On va faire comme ceci : quand je te ferai un signe, tu l’obliges à se baisser, la caméra se rapproche de toi et elle disparaît de l’écran. Donc, le mieux est qu’elle ne le sache pas à l’avance. » C’était un plan parfait : Visconti était génial ; il imaginait tout, il avait déjà en tête le résultat final tel qu’on le verrait à l’écran. »

http://finestagione.blogspot.fr/2015/01/souvenirs-de-linnocent.html 

antivol

Disparition de la Beauté

Kweeped from theredlist.com by antivol 13 days ago


Laura Antonelli et son metteur en scène Luchino Visconti sur le tournage de « L'Innocent » (L'Innocente).
Il disait qu'elle était : « la plus belle femme de l’univers ».

antivol

Pas la moitié qu'on peut voir !

Kweeped from 40.media.tumblr.com by antivol 21 days ago


Marilyn Monroe et Cary Grant dans « Chérie, je me sens rajeunir » (Monkey Business) réalisé par Howard Hawks (1952)

Barnaby Fulton (Cary Grant) est un chimiste, il a pour femme Edwina (Ginger Rogers) et Lois Laurel (Marilyn Monroe) est une secrétaire dans le laboratoire où il travaille.
Lorsqu'elle croit découvrir une sorte de liaison entre Barnaby et la secrétaire, Edwina et lui échangent ce dialogue révélateur sur Lois :
Edwina : – Oh you mean that little pin-up girl ? Very cute!
Barnaby : – Sort of. But half infant.
Edwina : – Not the half that's visible!
(– Oh tu veux dire cette petite pin-up ? Très jolie en effet ! – Assez. Mais à moitié gamine. – Ben pas la moitié qu'on peut voir !).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A9rie,_je_me_sens_rajeunir 

antivol

Jean-Paul Poiccard et Jean Franchini

Kweeped from fc.topit.me by antivol 68 days ago


"La photographie où Jane Seberg et Jean-Paul Belmondo marchent le long des champs Élysée n'a, en réalité, pas été prise lors du tournage. Il s’agit d’un instant pris sur le vif par Cauchetier qui a saisi les deux jeunes acteurs insouciants entre deux prises. Il m’a expliqué qu’il ne se considérait pas comme un “artiste” mais simplement comme un “témoin.” Cette modestie doit remonter à son époque de photojournaliste en Indochine. En fait, cette photo possède l’immédiateté d’un cliché de Kertesz, Cartier-Bresson ou Doisneau — Belmondo mains dans les poches, une cigarette au bord des lèvres, son pied droit saisi juste avant qu’il ne touche le sol, et Seberg radieuse, toute à son insouciance américaine, image parfaite des balbutiements de cette période du cinéma français."
http://www.cinematheque.fr/fr/musee-collections/actualite-collections/actualite-patrimoniale/nouvelle-vague-raymond-c0.html 

C'est la première photo que j'ai kweepé (autrement dit, posté sur kweeper mais c'est plus long alors que la photo était plus courte !) : http://kpr.me/000dFe 

antivol

Paris, Champs-Elysées, 1959

Kweeped from www.polkamagazine.com by antivol 77 days ago


"Ici, une photo de Seberg, Belmondo et Godard parlant devant une tasse de café avant le premier jour de tournage de Seberg. Cette image pourrait très bien être une scène de café de Brassai ou de Doisneau, un de ces instants intimes volés par un photographe de l’instantané. Belmondo a commencé le film depuis déjà une semaine et son attitude blasée, en dit long sur ce qu’il pense du discours d’intellectuel de café de Godard. Belmondo, ancien boxeur, instinctif, ayant déjà neuf films à son actif, est peu susceptible d’être à l’écoute de la fréquence verbale de Godard. Sur le devant de l’image, à droite, quelqu’un lit Positif, le magazine concurrent des Cahiers du Cinéma, journal maison pour Godard et Truffaut. Seberg, qui a été découverte quelques années plus tôt par le tyrannique Otto Preminger et qui a prêté ses traits à sa Jeanne d’Arc dans Sainte Jeanne, se couvre la bouche, comme Belmondo, sans doute pour éviter de poser une question à propos de la scène (sa formation a été du style de “La Méthode”). On peut sans doute penser qu’elle reste dubitative quant aux propos de Godard, à ses intentions, et à sa gestuelle d’auteur."
http://www.cinematheque.fr/fr/musee-collections/actualite-collections/actualite-patrimoniale/nouvelle-vague-raymond-c0.html 

Jean Seberg avait mis au dos de cette photo : "querelles avec Jean-Luc Godard".

antivol

À bout de souffle - chambre 12, Hôtel de Suède

Kweeped from www.photogriffon.com by antivol 82 days ago


Tournage en 1959 d'« À bout de souffle » avec Jean-Paul Belmondo, Raoul Coutard à la caméra, Jean Seberg, Jean-Luc Godard et sans doute la scripte Suzanne Faye.

Raymond Cauchetier, photographe de plateau, raconte le tournage : « Tout d’abord, avec lui, tout était improvisé ou presque. On tournait dans les rues, dans les chambres d’hôtels, avec juste quelques lampes éclairant le plafond, sans prise de son directe. Godard écrivait ses dialogues sur une table de bistrot, soufflait leur texte aux comédiens pendant les prises, et arrêtait le tournage quand il n’avait plus d’idées. Le délire complet pour les tenants du cinéma classique ! Mais la Nouvelle Vague était en train de naître ! J'ai trouvé intéressant d’ajouter aux photos traditionnelles une sorte de reportage autour du film. Lorsqu’il a vu les planches, le producteur s’est montré fort mécontent. Qu'est-ce que c'est que ce travail ? Vous n'êtes pas payé pour faire ça ! Je lui ai expliqué que c'était un travail personnel. Bon, m'a-t-il dit, mais vous paierez vos frais de laboratoire. Les choses en sont restées là. Or il se trouve que ce sont surtout ces photos « hors film » qui ont été finalement choisies pour la promotion du film, et qui continuent d’être publiées un peu partout, quarante ans plus tard. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%80_bout_de_souffle 

antivol

La belle équipe

Kweeped from farm9.staticflickr.com by antivol 88 days ago


L'équipe du film « Rio Bravo » avec son réalisateur Howard Hawks entouré de Dean Martin et John Wayne, au dessus de Dean Martin,Walter Brennan de l'autre coté Ricky Nelson et une partie de l'équipe du film autour de la caméra.

antivol

Are you real ?

Kweeped from www.youtube.com by antivol 124 days ago


Matt Dillon, C. Thomas Howell, Ralph Macchio, Diane Lane et Michelle Meyrink dans « Outsiders » (The Outsiders) de Francis Coppola (1983)
Mais avec aussi dans l'extrait Tom Cruise, Rob Lowe et Emilio Estevez.

antivol

Et bien dansez maintenant !

Kweeped from www.cinemotions.com by antivol 2 days ago


Claudia Cardinale et Burt Lancaster pendant le tournage de « Le Guépard » (Il Gattopardo) sous le regard de leur metteur en scène Luchino Visconti.
Le film est sorti en 1963.
"Photographie attribuée à GB Poletto"

antivol

Vieillir c'est rajeunir un peu

Kweeped from www.kweeper.com by antivol 9 days ago

Charlie Hebdo n°1196 / 24 juin 2015

antivol

Bac philo 2015

Kweeped from www.kweeper.com by antivol 20 days ago

La différence entre masser un homme et « Ma, c'est une femme ! »

Un sorte de Boby Lapointe émoussé.

antivol

Hazel Brooks, la belle descente

Kweeped from farm3.staticflickr.com by antivol 23 days ago


Hazel Brooks in « L'Homme aux lunettes d'écaille » (Sleep, My Love) réalisé par Douglas Sirk. (1948)

« Le meilleur moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier » a dit Georges Clemenceau.
Le meilleur moment c'est quand Hazel Brooks descend l'escalier.
Quand Hazel Brooks descend, l'escalier monte ...

antivol

Sur les Champs

Kweeped from theredlist.com by antivol 69 days ago


- Et maintenant qu'est ce que tu fais ? Tu remontes ou tu descends les champs ?
- Qu'est ce que c'est « les champs » ?

Tournage d'« À bout de souffle » sur les Champs-Élysées en 1959 avec Jean-Luc Godard, Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg.

Photo de Raymond Cauchetier.

antivol

Est-ce vraiment dégueulasse ?

Kweeped from pbs.twimg.com by antivol 83 days ago


Tournage d'« À bout de souffle » en 1959, rue Campagne-Première et angle boulevard Raspail à Paris, avec Jean-Luc Godard, Raoul Coutard à la caméra, Jean-Paul Belmondo en train de crever, Daniel Boulanger les bras dans le dos tenant son chapeau et Michel Fabre.

Photo de Raymond Cauchetier.

antivol

Chiasse, pêche et traduction

Kweeped from www.kweeper.com by antivol 20 days ago


Traduction approximative de votre serviteur, du Chiasseur françois vers le Kweeper français.
La traducteur décline toute responsabilité, service compris.

antivol

Pierre Rissient

Kweeped from sensesofcinema.com by antivol 27 days ago


Qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui-là ?
Il a une drôle de tête ce type-là
http://evene.lefigaro.fr/celebre/biographie/pierre-rissient-37872.php 

http://3.bp.blogspot.com/_Y2F7daFbH4M/S2rc1U6523I/AAAAAAAAEd8/qg7YhvzzYWU/s1600/film+critic+Pierre+Rissient+%28R%29+and+French+director+Bertrand+Tavernier+%28L%29+on+the+last+day+of+the+Lumiere+2009+Grand+Lyon+Film+festival+in+Lyon+October+18,+2009.jpg 
Pierre Rissient et Bertrand Tavernier face à Clint Eastwood en 2009 à Lyon.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Rissient 

antivol

Ryūichi Sakamoto - Furyo

Kweeped from www.deezer.com by antivol 77 days ago


Musique de Ryūichi Sakamoto pour le film « Furyo » (Senjō no Merry Christmas) film réalisé par Nagisa Ōshima en 1983.
Musique revisitée au piano solo par Ryūichi Sakamoto.

antivol

Qu'est-ce qu'il a dit ?

Kweeped from www.cinematheque.fr by antivol 79 days ago


« Il a dit : vous êtes vraiment une dégueulasse. »

"Voici maintenant le contre champ de cette même scène (http://kpr.me/104A4z  ),
avec Seberg. Belmondo n’est pas dans le champ, comme on pourrait le croire, pour fixer le regard et l’émotion de Seberg (il s’agit du dernier plan du film). L’actrice regarde en fait la claquette posée aux pieds de Godard. Coutard est assis sur une chaise (vraisemblablement empruntée au café d’à côté) et filme Seberg en contre-plongée, sous le regard de nombreux enfants, tandis qu’un assistant, apparemment désintéressé, lit un journal derrière elle."
http://www.cinematheque.fr/fr/musee-collections/actualite-collections/actualite-patrimoniale/nouvelle-vague-raymond-c0.html     

Photo de Raymond Cauchetier
Ps : L'assistant au chapeau qui lit le journal, c'est Pierre Rissient !

antivol

Disasterpeace - It Follows

Kweeped from www.deezer.com by antivol 137 days ago


Musique de Disasterpeace pour le film “ It Follows ” réalisé par David Robert Mitchell. (2014)

Disasterpeace (de son vrai nom Rich Vreeland) est un musicien essentiellement de jeux vidéo.

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading