Charles Renouvier


liberté, laïcité, morale, science, croyance, religion
Charles Renouvier

Philosophe français. Polytechnicien, tenté d'abord par le saint-simonisme, Renouvier publie en 1848 un Manuel républicain de l'homme et du citoyen, d'un socialisme très éclectique. En philosophie, deux problèmes l'inquiètent : le problème de l'infini, le problème du libre arbitre. Quand il parvient à les unir, son système, le « néo-criticisme », est fondé.

Ce système a été exposé dans les quatre Essais de critique générale : Traité de logique (1854), Psychologie rationnelle (1859), Principes de la nature (1864), Introduction à la philosophie analytique de l'histoire (1864). Il s'attaque à la chose en soi et ruine le vieux réalisme de la substance. Mais ce phénoménisme se distingue radicalement de l'empirisme de Hume et rejoint le criticisme de Kant. Il complète le tableau des catégories, il tranche les antinomies kantiennes en faveur des thèses, cela dans l'« intérêt » de la liberté. Les vérités premières sur lesquelles s'appuie la connaissance sont objets de croyance, non de science ; et la croyance est libre. Renouvier applique audacieusement la thèse de la liberté aux faits historiques et aux faits sociaux.

Dans ses nombreux articles de la Critique philosophique, revue fondée en 1872, il attaque l'hégélianisme, l'historicisme, la théorie du progrès fatal, l'éclectisme, le positivisme. Il refuse que la conscience morale s'incline devant cette nouvelle idole qu'est devenue l'histoire : « La moralité est la cause, la grande cause. »

Sa dernière philosophie, le personnalisme, retourne à la méthode dogmatique. C'est de Dieu même, comme d'une donnée première, que Renouvier déduit toute sa théorie. Les questions religieuses avaient toujours occupé ce penseur protestant, très anticatholique.

https://www.cairn.info/revue-les-etudes-philosophiques-2014-4-page-531.htm  

William James lui aussi polytechnicien en quelque sorte, a trouvé des réponses a ses questionnements en étudiant le français dont nous aurions pu commémorer l'anniversaire de la naissance le 1er janvier...
Si le bonnet qu'il porte se sur-impose à l'iconographie d'un abbé Pierre dans vôtre esprit n'oubliez pas que les bibliothèques sont froides en ce début de siècle, mais relisez la mythologie de Barthes à ce sujet pour vous réchauffer le (sacré) coeur...



Kweeped from upload.wikimedia.org by blindman 17 days ago
More Kweeps From upload.wikimedia.org

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

danch666

Internet, la guerre est déclarée

Kweeped from www.youtube.com by danch666 2723 days ago


Ce n'est pas tout à fait récent mais cela rappelle, notamment entre 7min00 jusqu'à 8min25, les fondements d'internet. C'est pourquoi aujourd'hui il me semble plus qu'important que les personnes qui se disent "alternatifs" investissent des réseaux comme [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading