My Deep Conception N°47 : djoudjou-kalaba


radioshic, bamiléké, bangangté, histoire, mangambeu, ndadji, bamoun

Photo d'illustration: Masque Bamoun.

C'est depuis le sud de l’Egypte, que les Bamilékés seraient arrivés au Cameroun dans la plaine du Mbam en région tikar vers le milieu du 12ème siècle.

Les égyptiens anciens appelaient leur langue le Medu Neter qui signifie "langue des Dieux" ou la parole sacrée, rendue éternelle à travers des hiéroglyphes.

Le Medu Neter a survécu et essaimé au fil des siècles.
L'on retrouve son sens et ses racines profondes à travers la langue bamiléké, le « Medu MBa » (Medumba) qui est la langue mère de toutes les tribus Bamilékés.

« Medu » signifie « les paroles » aussi bien dans l'Egypte Ancienne que chez les Bamilékés.

Les Bamilékés sont les frères du groupe des Bamoun qui ont décidé de traverser la rivière « NUN » (eau de couleur noire), en dépit du mythe de l’Egypte antique qui disait que « L’eau de couleur noire apporte le chaos, les malheurs, la malchance ».
Plusieurs faits montrent qu’ils ont traversés cette rivière à l’eau noire malgré tout car ils fuyaient les razzias musulmanes.

***

Les Bamouns sont un peuple d'Afrique centrale établi à l'ouest du Cameroun, dans la région du Grassland où vivent également les Bamilékés et les Tikar, proches d'eux par leurs ancêtres communs, leurs structures sociales voisines et leurs langues.

Ils vivent de l'artisanat, du commerce et de l'agriculture.
Les Bamouns sont l'un des rares peuples d'Afrique subsaharienne à avoir développé une écriture et des techniques scientifiques inventées par le sultan Njoya au début du XXe siècle.

Le sultan Njoya bâtit une école afin d'encourager l'usage de ce système d'écriture.

L'arrivée des colons Français sonna la fin de la monarchie et de l'écriture Bamoun qui fut remplacée par la langue française.

***

LE Ndaji est une rythme Bamoun qui fut conçu à partir d'un chant d'oiseau dans la bourgade de Mantoum par le sultan Njoya.
Son adoption par les Bamilékés et plus particulièrement par les Bangangté s'explique comme suit :

Au cours d'un périple à Foumban, où il se rendit pour proposer sa fille au sultan Bamoun, Njiké Salomon, le chef Bangangté fut impressionné par la danse Ndaji qui animait la cour du sultan Njoya.

De retour à Bangangté, il dépêcha l'un de ses vassaux, le dénommé Yomi Mbanga , à se rendre à Foumban et à y résider pendant une année, le temps d'apprendre le Ndaji et de rentrer l'enseigner aux populations Bangangté.

La tenue de danse est un sayon ou gandoura blanc, une serviette au tour du coud et une épée traditionnelle portée en bandoulière.

Les danseurs forment un cercle avec au centre les musiciens.

Ils ont pour instrument de musique : deux tambours, un grand et un petit, le balafon ou xylophone pour ce qui est du Ndaji, un quatrième instrument est tout simplement la table sur laquelle repose le xylophone.

Certains danseurs utilisent des instruments à percussions accrochés à leur cheville.

***
Bangangté est une ville du Cameroun en 'pays' Bamiléké.
C'est le chef-lieu du département du Ndé dans la région de l'Ouest.
Le quartier Banekane, situé sur la route Bangangté-Yaoundé et abritant l'Université des Montagnes, est chargé d'histoire et de symbole.
Le nom Bangangté, qui désigne la Commune toute entière proviendrait d'une mauvaise prononciation par un colon allemand de l'expression originelle en Medumba « Pah ha nteu », ce qui signifie « ceux qui refusent d être assujettis ».

Depuis cette période, cette expression caractérisant ce peuple va rester dans sa prononciation actuelle.


L’histoire du village Bangangté, autour duquel s’est développée la Commune commence vers le XVIIème siècle, notamment vers 1660, lorsque deux princes Banka Ngameni et Kameni, arrivent dans la région de Bangangté actuelle et s’installent. C’est ainsi que le noyau central de la commune de Bangangté aurait été fondé. Vers le XVIIIe siècle, le territoire va connaitre une expansion avec la création de plusieurs villages ou de villages conquis après des guerres tribales.

La pénétration coloniale Allemande va créer une période trouble.
En effet les populations Bangangté vont subir de lourdes exactions avec l’arrivée des colonisateurs allemands à cause de la résistance qu’elles opposèrent à cette incursion (déportations des hommes pour les travaux forcés, massacre des résistants, destruction des villages et biens).


L’histoire contemporaine de Bangangté a également été marquée par la pénétration du christianisme vers les années 1920 avec l’arrivée des premiers missionnaires Protestants de l’église évangélique du Cameroun (EEC), puis des missionnaires catholiques.

Le maire actuel de Bangangté est une femme. Mariée à un Français.
L'une des reines des Bangangté est aussi Française : https://www.youtube.com/watch?v=K6bfeuuP330 



Kweeped from www.mixcloud.com by charles 71 days ago
More Kweeps From www.mixcloud.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

My Deep Conception #48 : Future Disco

Kweeped from soundcloud.com by charles 39 days ago


Tracks Curated And Mixed live by Uncle Deep for  www.radiochic.fr 

Tracklist :

Jamiroquai - Cosmic Girl (RLP remix)
Luke Solomon feat. Queen Rose & Amy Douglas - Light you Up (Louie Vega Remix)
Bertrand Burgalat - Etranges nuages
Lifelike - Italo Dis [...]

charles

Gatluak - Nyaruach

Kweeped from www.youtube.com by charles 16 days ago


Gatluak
by South Sudanese, Activist and War Survivor NYARUACH.
The 2nd release off the joint album NAATH between Emmanuel Jal and his sister Nyaruach.

Naath is a vivacious Afropop album where Emmanuel and Nyaruach have drawn from the sounds of the Sou [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading