Achille Mbembe : Emmanuel Macron au prisme de l'Afrique


macron
Achille Mbembe : Emmanuel Macron au prisme de l'Afrique

Les elections françaises étaient largement suivies en Afrique du Sud et, évidemment, dans le reste de ce que l'on appelle l’Afrique francophone, et pour cause.
Apres ce qui s’est passe aux Etats-Unis en novembre dernier, beaucoup avaient peur qu’un autre pays important - et qui a tant apporte au monde - ne bascule dans les prisons sombres du national-populisme et du crypto-fascisme si typiques de cette ere de revanche - la revanche du “petit blanc”.
Je dois dire que ce matin, l’air n’était plus aussi épais qu’il y a quelques jours.

Beaucoup espèrent que le nouveau Chef de l’Etat M. Macron ne fera pas que soulever de la poussière; qu’il sera porteur de vraies espérances, celles justement qui permettraient de re-ouvrir le futur pas seulement a l’echelle de la France, mais aussi a l’échelle planétaire, puisque c’est aussi a ce niveau que se joue désormais l’avenir de notre monde.

Sur le plan interne, les défis auxquels il doit faire face sont pourtant colossaux.
La France a suffisamment montre qu’elle n’est pas outillée pour supporter indéfinniment la violence causée par le neoliberalisme et les politiques d’austérité a l’oeuvre depuis des décénnies.

Ces politiques ont conduit, entre autres, a la montée inexorable des inégalités, a la stagnation ou la baisse du revenu des menages, au déclassement social, a l’insécurité individuelle et sociale et a une vulnérabilité tous azimuths parmi les couches les plus précaires de la societe.
L’on s’en rend désormais compte, tous ces facteurs constituent des germes d’une radicalité de type eruptive, la sorte qui prend sa source dans un messianisme de type négatif.

Emmanuel Macron devra faire face a cette radicalise de type viscérale et éruptive a un moment ou le Front National a d’ores et deja enregistre une victoire culturelle substantive, dans le sens ou ses idées et sa representation du monde se sont désormais largement disséminées au sein de la société.

Une très large part des forces vives de la France a integre, dans son propre univers mental, les symboles et les images du FN a un point tel qu’ils font aujourd’hui partie du sens commun.

C’est le cas des pulsions xenophobes, de la réarticulation des clivages idéologiques autour du rapport aux frontieres, de la sorte de culturalisme qui sous-tend de nos jours le projet de rétractation identitaire.

Cette defaite culturelle des forces d’ouverture a laisse le champ largement ouvert a un ethnocentrisme nombriliste et a une conception autoritaire de la culture. Or, la culture ne semble pas avoir une place éminente dans le projet de Macron.
Venons-en a ce que que signifie cette election pour l’Afrique
Je rêve du jour ou les Africains s’interesseront aux elections françaises exactement de la meme manière qu’ils s’interessent aux elections américaines, turques, allemandes ou indiennes.

Je trouve tout a fait névrotique le supplement d’affect qu’ils accordent aux jeux politiques français alors meme qu’ils ne sont pas des citoyens français.
Je trouve déshonorante et humiliante la manière qu’ils ont de vivre par procuration leur existence politique, de reporter sur l’ancienne puissance colonisatrice leurs fantasmes et leurs espérances avortées.

Tout ceci est symptomatique d’une conscience profondément alienee, d’un esprit de défaite et d’une profonde interiorisation de la servitude.
Il faut a tout prix sortir de ce syndrome postcolonial.

C'est lui qui nous pousse constamment a chercher a nous défausser de nos responsabilités, a livrer le sort de nos peuples a des puissances étrangères.
Beaucoup se posent la question de savoir si les actions de #macron en Afrique suivront un cours different de celui de ses prédecesseurs.
Il faut poser la question autrement.

Pourquoi veut-on que la France change un système et des dispositifs qui, du moins sur le court terme, lui assurent tant de profits?
Au nom de quoi?

Tout comme Obama hier, Macron n’a pas été élu par les Africains.
Strictement parlant, ce dernier ne leur doit rien, et c'est bien ainsi.
Il a été élu par les Français, et ce sont les intérêts de la France qu’il a pour devoir de protéger avant tout.

Et de toutes les façons, qui faut-il blamer si la plupart des Africains ne sont toujours pas en mesure de choisir librement leurs dirigeants et si ces derniers n’ont d’yeux que pour leurs intérêts prives et non pour les intérêts communs a leurs peuples?

Quand comprendrons-nous que rien ne changera dans le rapport entre l’Afrique et la France tant que les Africains ne s’éveilleront pas collectivement; tant qu’ils ne s’organiseront pas collectivement; tant qu’ils ne se mobiliseront pas pour imposer un autre rapport de force entre l’Etat suppose les representer et la société; tant qu’ils ne se décoloniseront pas mentalement?

Quant a ce que l'on appelle la Françafrique - le voudrait-il, je doute que Macron puisse y mettre fin.
C'est parce que sur le long terme, la politique française en Afrique est suicidaire. Elle ne s’inscrit pas dans une veritable vision politique du monde qui vient.

A l’imagination historique, elle préfère des mythes dont la plupart ont été forgées dans un passe colonial et raciste.

Ce sont ces mythes qui poussent la France a constamment donner quitus aux satrapies les plus vénales et les plus brutales du continent.

C’est en particulier le cas en Afrique centrale, veritable coeur des ténèbres de la démocratie, ou certains des autocrates étaient deja au pouvoir quand Macron n’avait que quatre ans! On l'a vu, ils ont été les premiers a le "féliciter", espérant lui appliquer, comme ils l'ont fait a d'autres depuis près d'un demi-siècle, la fameuse technique de l'édredon.

Ce sont ces mythes d’un autre age qui poussent également la France a renoncer, quand il s’agit de l’Afrique, a toute capacité d’anticipation.
D’un cote, elle ne sait pas prévoir.

De l’autre, ses choix sont toujours des choix a courte vue, dans lesquels seule compte la logique financière - la signature de contrats commerciaux.
Cette sorte de mercantilisme ou encore de “diplomatie affairiste” qui ne sait plus distinguer entre le prive et le public, la raison affairiste et la raison d’Etat - voila le socle de ce que l’on nomme la Françafrique.

Et donc de mon point de vue, la question qu’il faut se poser n’est pas de savoir ce que Macron fera pour les Africains, ou ce que les Africains attendent de Macron.

C’est de savoir ce que les Africains attendent véritablement d’eux-mêmes.

Que sont-ils prêts a sacrifier pour se tenir debout par eux-mêmes et pour faire de l’Afrique son centre propre, sa puissance propre, son propre espace de circulation?

Car c’est en posant les vraies questions qu’ils seront, peut-être pour la premiere fois, à meme d’obliger la France a bien ouvrir ses yeux et, eventuellement, a changer de paradigme.

Tout le reste n’est qu'illusion.



Kweeped from kweepmail.com by charles 801 days ago
More Kweeps From kweepmail.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

blindman

De quoi parle Macron à vôtre avis ? #devinette

Kweeped from www.kweeper.com by blindman 71 days ago

La réponse est un peu plus bas...
La réponse est un peu plus bas
La réponse est un peu plus bas
La réponse est un peu plus bas
La réponse est un peu plus bas
La réponse est un peu plus bas
La réponse est un peu plus bas




La réponse est [...]

prosper

Emmanuel Macron, le grand manipulateur ?

Kweeped from www.youtube.com by prosper 76 days ago


Faute d'inviter l'original (Juan Branco et son livre "Crépuscule";-) France Culture préfère une copie fade en ouvrant ses micros à Marc Endeweld auteur du livre “Le grand manipulateur”, où il propose une cartographie des différents réseaux de pou [...]

blindman

On ne vous paye pas pour çà

Kweeped from www.kweeper.com by blindman 147 days ago

Et je vois que vous donnez des leçons de tir au LBD en souriant à des enfants ?!!
"tu vois mon petit, quand tu seras grand, si ton papa porte encore un gilet jaune tu auras le droit de lui tirer dessus, tu pourras lui tirer ici, et ici et là mais pas d [...]

prosper

Kweeped from www.youtube.com by prosper 71 days ago


Après une première enquête sur Emmanuel Macron publiée chez Flammarion en 2016, le journaliste Marc Endeweld revient avec Le grand manipulateur (Stock), un livre-enquête sur les réseaux, inquiétants, du président de la République.

blindman

Notre-Dame : la communauté scientifique internationale écrit à Emmanuel Macron - La Tribune de l

Kweeped from www.latribunedelart.com by blindman 78 days ago

Ceci pourrait apparaître comme une violation courageuse de leur « devoir de réserve », et ça l’est évidemment par rapport à la pratique habituelle qui veut qu’ils ne s’expriment jamais publiquement pour contester une décision des pouvoirs publ [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading