Tariq Krim : « Il faut limiter certaines technologies avant qu'il ne soit trop tard »


internet, slow web, intelligence artificielle, big data, gafa, chine
Tariq Krim : « Il faut limiter certaines technologies avant qu'il ne soit trop tard »

LE POINT: Comment voyez-vous la French tech actuelle  ?

Tariq Krim : «Aujourd'hui, j'ai le sentiment qu'à de rares exceptions près l'ambition est surtout axée sur la création de champions locaux. C'est peut être lié au fait que l'État est très présent dans l'écosystème des start-up et que les projets les plus risqués sont délocalisés. Il y a un autre point qui me dérange : c'est que cet écosystème numérique actuel encourage une forme de reproduction des classes. Pendant que l'élite des étudiants crée ses start-up cools, les gamins des banlieues sont condamnés à faire de la livraison en scooter. Pendant que nous célébrons la start-up nation, nous créons une génération pixel née pour nous servir à travers les écrans des smartphones. Que fait-on pour cette nouvelle classe invisible  ?»


LE POINT: Vous avez fait vos études dans le domaine de l'intelligence artificielle. Que pensez-vous de son développement actuel  ?

Tariq Krim : «Les questions restent les mêmes : que se passera-t-il quand le monde ne s'expliquera plus par la philosophie mais par l'analyse des données par une machine  ? Seuls deux acteurs sont réellement déterminés à y répondre : la Chine et les Gafa. C'est fascinant de voir comment la même technologie est mise au service de deux visions politiques totalement antagonistes. Pour la Chine, l'intelligence artificielle est le moyen de créer une société dont les ressources sont équitablement redistribuées par la machine ; une nouvelle forme d'économie socialiste de marché optimisée en temps réel. Il s'agit aussi d'un monde dans lequel les citoyens sont constamment notés et surveillés par la machine, pour le meilleur et pour le pire. Le professeur de droit Feng Xiang pense que cette forme d'organisation sociale est le seul rempart contre la création d'une oligarchie numérique qui contrôlerait toutes les données, comme c'est déjà le cas aux États-Unis. Le passage à l'intelligence artificielle oblige la Silicon Valley à renier l'un de ses fondements idéologiques, à savoir l'idée que l'ordinateur est un outil d'émancipation individuelle. Elle considère désormais que la machine peut prendre de meilleures décisions que les êtres humains. Il faut donc tout faire pour la renforcer, l'alimenter avec toujours plus d'informations en poussant notamment les gouvernements à ouvrir leurs bases de données les plus précieuses. C'est une quête quasi religieuse. D'ailleurs, les Gafa sont les seules entreprises au monde persuadées que leur situation de monopole est bénéfique pour l'humanité.»



Kweeped from www.lepoint.fr by charles 362 days ago
More Kweeps From www.lepoint.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

blindman

Regardez la lumière mes jolis (VOSTFR)

Kweeped from www.youtube.com by blindman 483 days ago


"Documentaire sur les impacts physiologiques, sociaux et écologiques du numérique, des technologies-écrans et d'internet, sur la manière dont les principales multinationales du web (Google, Facebook, Yahoo, etc.) dominent et organisent à leur guise le [...]

oliviersc75

Responsable

Kweeped from www.kweeper.com by oliviersc75 32 days ago


...

oliviersc75

Panne Windows

Kweeped from www.kweeper.com by oliviersc75 134 days ago


...

charles

Sauver l'humain ! - VinVin - WEB2DAY 2017

Kweeped from www.youtube.com by charles 697 days ago


Avec une croissance technologique exponentielle qui voit l’intelligence artificielle, la robotique et les NBIC entraîner des changements extrêmes sur, entre autres, les comportements, les corps et l’emploi, chacun d’entre nous se doit, aujourd’hui [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading