Casablanca 1970 : Maroc’n’roll


maroc’n’roll, twist
Casablanca 1970 : Maroc’n’roll

Plongée dans le Maroc électrique des années 60-70.

Devenu indépendant avec la fin du protectorat Français, le Maroc se cherche une identité. De nombreux Européens (Français, mais aussi Espagnols ou Italiens) sont restés sur place, l’ambiance est au cosmopolitisme. Casablanca, locomotive économique et culturelle du pays connaît une sorte d’âge d’or. Déployant son architecture Art déco, c'est une ville d'hédonisme et de loisirs. On y fréquente les piscines situées de long de la Corniche, les nombreux cinémas somptueusement décorés, les dancings et les surprise-parties.

Musicalement, la ville génère une production joyeuse et électrique. De jeunes musiciens adaptent en arabe les titres rock qui leur parviennent via les soldats américains stationnés sur la base de Kénitra. Vigon, Jalil Bennis et les Golden Hands, Fadoul, Les Frères Mégri ou bien encore Lemchaheb font swinguer la jeunesse du Maghreb.

Pendant ce temps, le pouvoir connaît des contestations de la part de la jeunesse et de l'opposition. Bientôt, les tensions s'exacerberont et la "Marocanisation" lancée par Hassan II en 1973 mettra un terme à cette parenthèse créative.



Kweeped from cdn.radiofrance.fr by charles 437 days ago
More Kweeps From cdn.radiofrance.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading