Autoportrait dédié à Léon Trotski ou Entre les rideaux – Frida Kahlo


peinture, frida kahlo, mexique, art
Autoportrait dédié à Léon Trotski ou Entre les rideaux – Frida Kahlo

Le 9 janvier 1937, le président Lázaro Cárdenas del Río accorde, conformément à ses pouvoirs constitutionnels, l'asile politique à Léon Trotski.
Lui et sa femme sont accueillis par Frida et son mari Diego Rivera, à la Casa azul (la Maison bleue).
Une brève liaison que l'on dit passionnée se développe entre Trotski et Frida.
À la fin de cette aventure, l'artiste lui offre « affectueusement » pour son anniversaire, le 7 novembre 1937, Autoportrait dédié à Léon Trotski ou Entre les rideaux où elle se montre sous son meilleur jour avec une dédicace :

« Pour Léon Trotski, je dédicace cette peinture avec tout mon amour… »

En septembre 1938, André Breton est envoyé à Mexico par le ministère des Affaires étrangères français pour y prononcer une série de conférences sur l'état de la poésie et de la peinture en Europe. Avec sa femme Jacqueline Lamba, il est accueilli à Mexico par le couple Kahlo-Rivera.

Breton, subjugué par Frida, écrit : « l'art de Frida Kahlo de Rivera est un ruban autour d'une bombe », tandis qu'une véritable et profonde amitié se noue entre Frida et Jacqueline

Au début du mois d’octobre 1938, Frida Kahlo présente ses œuvres dans la galerie de Julien Levy à New York. La moitié des vingt-cinq œuvres présentées y sont vendues. Pendant son séjour, elle a une liaison avec le photographe Nickolas Muray.

En 1939, Frida se rend à Paris à la grande exposition sur le Mexique organisée par le gouvernement Lázaro Cárdenas à la galerie Renou et Pierre Colle. Elle loge chez André Breton et rencontre les peintres Yves Tanguy, Picasso et Vassili Kandinsky.

Elle n'aime pas Paris, qu'elle trouve sale, et la nourriture ne lui convient pas ; elle attrape une colibacillose. L'exposition lui déplaît : son avis est « qu'elle est envahie par cette bande de fils de putes lunatiques que sont les surréalistes », elle trouve superflue « toute cette saloperie » exposée autour du Mexique.

Par-dessus le marché, l'associé de Pierre Colle refuse d'exposer toutes les œuvres de Frida dans sa galerie, il n'en retient que 6 sur 27, choqué par la crudité des tableaux. Elle n'apprécie guère plus le regard qu'A. Breton ("prétentieux";-) porte sur son art qu'elle reçoit comme teinté de mépris et d'incompréhension. Elle s'en console avec Jacqueline avec qui elle a une liaison.

Dans une lettre à Nickolas Murray, elle fait part de son profond dégoût pour les intellectuels parisiens :

« Ils ont tellement de foutus intellectuels pourris que je ne peux plus les supporter. Ils sont vraiment trop pour moi.
J'aimerais mieux m'asseoir par terre dans le marché de Toluca pour vendre des tortillas que d'avoir quoi que ce soit à voir avec ces connards artistiques de Paris… Je n'ai jamais vu Diego ni toi perdre leur temps à ces bavardages stupides et ces discussions intellectuelles. C'est pour ça que vous êtes de vrais hommes et non des artistes minables — Bon sang ! ça valait la peine de venir jusqu'ici juste pour comprendre pourquoi l'Europe est en train de pourrir, pourquoi tous ces incapables sont la cause de tous les Hitler et les Mussolini. »



Kweeped from www.toutpourleforage.com by charles 406 days ago
More Kweeps From www.toutpourleforage.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Niko Pirosmani - Actress Margaret (1909)

Kweeped from kweepmail.com by charles 229 days ago


Il était une fois un peintre géorgien qui tomba amoureux d’une actrice française.

Niko Pirosmani (Pirosmanichvili de son vrai nom), le peintre Géorgien le plus célèbre qui vécu au 19ème siècle, dont les tableaux valent aujourd'hui des millions [...]

charles

Niko Pirosmani : Promeneur entre les mondes

Kweeped from vimeo.com by charles 229 days ago


Autodidacte, vagabond, promeneur entre ville et campagne, Pirosmani incarne la vision populaire moderne de l’artiste marginal lucide. Loin des espaces symboliques intermédiaires que sont les galeries, les associations d’artistes et les musées, Pirosma [...]

xtian

Man Screams At Yellow Paint

Kweeped from www.youtube.com by xtian 1722 days ago


...Kim Beom est un artiste coréen qui en 2012 a écrit ce qui est encore a ce jour son plus grand chef-d’oeuvre : Yellow Scream, ou les instructions, étapes par étapes pour peindre des lignes jaunes sur une toile en criant de toutes ses forces. Une mer [...]

charles

Niko Pirosmani - Sitting yellow lion

Kweeped from kweepmail.com by charles 229 days ago


L’influence de Pirosmani sur l’art et la vision de ses contemporains est manifeste.
Son œuvre se trouve prise dans un faisceau d’émulation qui nourrit alors les différentes avant-gardes de l’époque, russe et parisienne.

charles

Niko Pirosmani - Self Portrait (1900)

Kweeped from kweepmail.com by charles 229 days ago


Niko Pirosmani (en géorgien : ნიკო ფიროსმანი), connu également sous le nom de Niko Pirosmanashvili, né le 5 mai 1862 dans le village de Mirzaani dans la province de Kakhétie, en Géorgie, décédé le 9 avril 1918 à Tbilissi e [...]

oliviersc75

Art et culture

Kweeped from www.kweeper.com by oliviersc75 1974 days ago

...

oliviersc75

Aquarelles, enfants

Kweeped from www.kweeper.com by oliviersc75 1555 days ago


...

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading