Photo d'Einstein donnant une conférence à l'Université de Lincoln le 3 mai 1946


story, histoire, einstein
Photo d'Einstein donnant une conférence à l'Université de Lincoln le 3 mai 1946

Cette photo d'Einstein donnant une conférence dans l'Université de Lincoln le 3 mai 1946 raconte un combat qu'il a mené.

20 ans avant sa mort en 1955, Einstein a décidé de ne plus accepter d'invitation à parler dans une Université.
Pourtant en 1946, il a brisé sa règle pour parler et obtenir le diplôme honorifique d'une petite Université traditionnellement noire proche de Philadelphie.

Pour rappel, Einstein est parti à Princeton aux USA en 1933 pour échapper à l'holocauste à venir.
Princeton n'était pas épargné par le racisme.
Les Noirs et les Juifs n'étaient pas les bienvenus. Einstein était une exception.

Dans le Princeton Herald, il était écrit : "admettre des étudiants noirs, même si c'est justifié moralement, serait trop violent pour un grand nombre d'étudiants du sud."

En effet, La ségrégation raciale était la règle dans la quasi-totalité de l’Amérique, en mai 1946, avec des équipements publics et privés séparés et inégaux, depuis le logement et les écoles aux bus et aux plages à travers le Sud et dans bien d’autres parties du pays, y compris Princeton, dans le New Jersey.

Mais la maladie allait plus loin encore. Même le sang donné pour sauver des vies l’était dans des banques du sang marquées par la ségrégation raciale (pour autant, toutefois, que les Noirs eussent la possibilité de donner leur sang), avec du sang « blanc » et « de couleur » gardé dans des unités de stockage étiquetées séparément.

En 1942, au plus fort d’une guerre mondiale, la Croix-Rouge américaine se réunit à Washington et conclut que, bien qu’il n’y eût pas de différence dans le sang des diverses races, « la plupart des hommes de race blanche étaient réticents quand il s’agissait de leur injecter du sang de Noir dans les veines ». Apparemment, selon un auteur, personne ne demanda « combien de militaires blancs, frappés d’hémorragie suite à une plaie béante sur le champ de bataille et glissant dans le coma, empêcheraient un travailleur médical de leur donner du plasma d’une ‘mauvaise couleur’ ». Dans certaines parties de ce pays, la pratique de la séparation du sang en fonction de la race se poursuivit toutefois jusque dans les années 60 !

L'intervention de Albert Einstein à l'université de Lincoln n'est donc pas le fait d'un hasard, mais le signe d'un vraie engagement .
Il déclara ce jour-là : "La séparation des races n'est pas une maladie des gens de couleur, mais une maladie de Blancs et je n'ai pas l'intention de rester silencieux."

Naturellement, les étudiants de Lincoln venus écouter Einstein étaient au courant de tout cela, en 1946. « Un vendredi, le 3 mai, un homme très simple est venu à l’université de Lincoln », nota un étudiant, quelques jours plus tard, dans le journal de l’école, The Lincolnian :

« Son visage émacié et sa simplicité lui donnaient l’allure d’un personnage biblique. Il était là, tranquille, avec, sur le visage, une expression d’étonnement interrogateur quand… le président Horace Mann Bond remettait un diplôme. Ensuite, cet homme aux longs cheveux et aux yeux profonds prit le microphone et parla de la maladie qui frappait l’humanité. Avec les accents gutturaux de son Allemagne natale, il déclara qu’il ne pouvait se taire. Puis, il cessa de parler et la salle resta silencieuse. Après cela, il fit une conférence sur la théorie de la relativité à l’adresse des étudiants de Lincoln. »


Le choix de l'université Lincoln par Einstein semblait destiné à faire passer un message à un auditoire bien plus vaste. Mais les médias de l’époque n'en firent pas état à l'exception du New York Times qui publia dans son édition du 4 mai 1946, un bref entrefilet en page 7, comportant une seule et unique phrase sur le discours qu'il prononça.
Ce silence de la presse tranchait avec le traitement qu'elle réservait à Einstein dont la quasi-totalité des discours publics et interviews étaient rapportés en long et en large dans les journaux les plus importants.

Seule la presse noire, avec intelligence, reproduisit le discours d’Einstein.
Les lignes qui suivent sont des extraits de son discours de dix minutes, provenant du rapport du Baltimore Afro American du 11 mai 1946. L’article du journal, rédigé par J.W. Woods, affiche, comme lieu de rédaction, LINCOLN UNIVERSITY :

« La seule possibilité d’empêcher la guerre est d’empêcher la possibilité de la guerre. On ne pourra obtenir une paix internationale que si chaque individu utilise tout son pouvoir pour exercer des pressions sur les Etats-Unis pour veiller à ce qu’ils jouent le rôle principal dans le gouvernement du monde.(*)

Les Nations unies n’ont pas le pouvoir d’empêcher la guerre, mais elles peuvent essayer d’éviter une autre guerre. Les Nations unies ne seront efficaces que si chaque individu ne néglige pas son devoir dans son environnement personnel. S’il le néglige, il sera responsable de la mort de nos enfants lors d’une guerre future.

Ma visite à cette institution a eu lieu au nom d’une cause valable. Aux Etats-Unis, il existe une séparation entre les gens de couleur et les Blancs. Cette séparation [ségrégation] n’est pas une maladie des gens de couleur. C’est une maladie de Blancs. Je n’ai pas l’intention de me taire à ce propos.

La situation de l’humanité aujourd’hui rappelle celle du petit enfant qui a un couteau tranchant et qui joue avec ce couteau. Il n’y a pas de défense efficace contre la bombe atomique. Pour notre propre sécurité, nous devons l’utiliser sur base internationale. Elle peut non seulement détruire une ville mais elle peut également détruire la terre même sur laquelle se trouvait cette ville. »



Kweeped from kweepmail.com by charles 159 days ago
More Kweeps From kweepmail.com
oliviersc75

07/01/19 18:48

Pas de lien vers la source, dommage... Des verres et du rock = https://oxymoron-fractal.blogspot.com/2019/01/des-verres-et-du-rock.html 

charles

10/01/19 12:58

@oliviersc75
Les sources sont multiples
- Reddit pour la photo colonisée
- Twitter pour l'anecdote sous un autre angle
- Et cet ouvrage : https://bit.ly/2sfsbzE 

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Munich, me voici !

Kweeped from kweepmail.com by charles 66 days ago


Je maudisais la piètre qualité du chianti que j'étais entrain de boire au bar du Tambosi quand a surgit cette statue de Louis 1er de Bavière dans mon champ de vision, là, juste en face de la baie vitrée à droite de la Barmaid rigoriste.

Du rigoris [...]

charles

Le Chant des Canuts

Kweeped from www.youtube.com by charles 192 days ago


A la fin du 19e siècle, Le Chant des Canuts (ou Les Canuts) a été écrit en 1894 par Aristide Bruant.


Pour chanter Veni Creator
Il faut avoir chasuble d'or.
Pour chanter Veni Creator
Il faut avoir chasuble d'or.
Nous en tissons…
Pour vous, gr [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading