Innondation à Lyon en 1856 !


inondations de lyon, lyon, histoire
Innondation à Lyon en 1856 !

Vue de l'avenue du Quai Villeroy (Actuel Quai Saint-Antoine)

Lyon vit au rythme des crues depuis des siècles.
L’inondation de la nuit du 31 mai 1856 est survenue après un mois de crues du Rhône et de la Saône. Les rapports de gendarmerie faisaient alors état de l’évolution de la crue quotidiennement et prenaient un ton de plus en plus inquiétant jusqu’à la rupture de la digue de la Tête d’Or.
La catastrophe du 31 mai 1856 a pris les lyonnais au dépourvu, alors que la pluie avait cessé pendant quelques jours. La lassitude, l’épuisement des sauveteurs, la lenteur des moyens de communication et la brutalité des faits ont certainement privé la population des ressources indispensables à la survie lors d’un tel événement.


Pour rappel du contexte, en 1856, Lyon est placée sous le commandement militaire du Maréchal de Castellane, qui, depuis les émeutes de 1849 surveille étroitement la ville. L’insurrection étant alors partie des communes suburbaines (Croix-Rousse, Guillotière), l’Empereur avait ordonné dés 1852 leur rattachement à Lyon, afin de les soustraire au pouvoir central de police incarné par le préfet Haïsse (dans le sillage du préfet parisien Haussmann) lequel compte faire de la presqu’île un centre ville assaini, en détruisant les rues tortueuses pour leur substituer de larges avenues telle la rue Impériale (actuelle rue de la République).

Ces mesures ont provoqué des expropriations massives, notamment 270 maisons détruites pour la rue Impériale, en aggravant l’entassement des populations ouvrières dans les quartiers périphériques.

En 1856, ce sont essentiellement ces derniers qui ont souffert des inondations. Les premières victimes étaient des ouvriers, logeant dans des maisons en pisé particulièrement fragiles. L’effondrement massif des maisons de la rive gauche du Rhône est un indicateur de la pauvreté qui régnait dans cette partie de la ville.



***
Les catastrophes naturelles sont à partir du dix-neuvième siècle l’objet d’une intense récupération idéologique.
En 1856, la popularité de Louis- Napoléon Bonaparte est mise à mal par une guerre de Crimée coûteuse et incomprise.
Sa venue dans la ville après l'inondation qui vient de s’y abattre constitue pour lui une belle occasion d’obtenir un écho positif à la réclamation « Lyonnais, aimez-moi ! » qu’il avait faite lors d’une première visite en 1850.

L’ampleur des dégâts matériels et humains provoqués par cette inondation a fait l’objet d’une imagerie et d’une littérature abondantes, au point d’être utilisées par un Empereur en quête de reconnaissance et de légitimité.

En 1861, une plaquette de colportage sur les « Gloires de l’Empire » représente Napoléon III distribuant en personne de l’argent aux inondés de Lyon en 1856.



Kweeped from kweepmail.com by charles 16 days ago
More Kweeps From kweepmail.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Les inondations de Lyon en 1856

Kweeped from kweepmail.com by charles 16 days ago


Quartier des Brotteaux après les inondations de 1856 à Lyon (Photo Edouard Baldus )

La destruction des maisons en pisé souligne la pauvreté des quartiers populaires.
En une nuit, plus de sept cents maisons de pisé ont été démolies sur la rive [...]

charles

Innondation à Lyon en 1856 !

Kweeped from kweepmail.com by charles 16 days ago


Vue de l'avenue de Saxe/Eglise Saint Potin.


L'inondation de 1856 en France touche un grand nombre de fleuves et demeure une crue de référence. Elle touche ainsi, à la fin mai-début juin, le Rhône ou la Loire, dévastant Lyon, Avignon, Tarascon qui [...]

charles

la grande inondation de Lyon en mai 1856

Kweeped from kweepmail.com by charles 16 days ago


Vue du Cours Lafayette (Source : Thumann Catherine )

***
En quoi cet incident tragique a-t-il permis à l’Empereur Napoléon III de séduire les Lyonnais par une visite surprise et de légitimer « la loi et l’ordre » dans une ville encore marquée [...]

charles

Innondation à Lyon en 1856 !

Kweeped from kweepmail.com by charles 16 days ago


Vue de l'avenue du Quai de l'Arsenal (Actuel Quai Tilsit).

Les eaux du Rhône rompent la digue de la Tête d’Or sur cent cinquante mètres au milieu de la nuit et déferlent sur Villeurbanne, les Charpennes, et la Guillotière.
Depuis plusieurs jours [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading