Munich, me voici !


munich, histoire, story
Munich, me voici !

Je maudisais la piètre qualité du chianti que j'étais entrain de boire au bar du Tambosi quand a surgit cette statue de Louis 1er de Bavière dans mon champ de vision, là, juste en face de la baie vitrée à droite de la Barmaid rigoriste.

Du rigorisme luthérien, je ne ferais pas de commentaire.

De ces filles qui semblent attendrent un footballeur au bar du Tambosi, je ne dirais rien.

Je m'en vais vous conter une story sur Louis 1er de Bavière.

La voici :

***
Louis naît à Strasbourg le 25 août 1786, jour de la Saint Louis. Il a pour parrain le roi Louis XVI de France dont il porte le prénom.

Louis Ier de Bavière, qui règne depuis 1825, est adoré par son peuple.

Loulou est original, proche des gens (les gossips disent qu'il se promène souvent seul à Munich aux alentours de la Résidence avec un parapluie et un pardessus élimé) et fasciné par la Grèce (son fils Othon a été élu roi des Hellènes en 1832).

Surnommé le "Périclès moderne", il couvre Munich de manières néo-classiques inspirées des monuments athéniens dont les célèbres Pinacothèque et Glyptothèque qui font aujourd'hui la joie des bobos et amateurs de selfies qui noteront au passage que les Allemands entretiennent encore quelques "complexes" vis à vis des grecs..

Louis 1er de Bavière était un esthète.
Dans la célèbre "galerie des Beautés" (à visiter si vous êtes à Munich), Il réunissait tous les portraits des femmes qu'il aimait. Bouchères et princesses, toutes s'y côtoient sans distinction.
Le visiteur attentif notera que sa belle-fille, Marie figure dans ce tableau de chasse.

Les guerres napoléoniennes (1815) sont passées.
Entre 1825 et 1840 une paix relative règne en Europe.
L'économie est florissante, les Bavarois sont heureux. Les Anglais sont tranquilles.
La révolution industrielle qui a débuté fin 18ème en Grande Bretagne s’élargie à un nombre croissant de pays. La France, la Belgique, la Suisse et les Etats-Unis connaissent une intensification des activités industrielles.
Bref, les premiers de cordée sont contents.

Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Pourtant, comme dans les contes, les tempètes et les dangers vont venir de là où on les attend le moins.

Louis Ier, jouisseur et excentrique cherche l'aventure, sans le savoir encore.
Il va la rencontrer un jour d'automne et courir à sa perte dans un tourbillon de dentelles, de tutus et d'exotisme.

Elle est belle. Elle a le cheveu et le prénom épicé. Elle s'appelle Lola. Lola Montès .

Lola Montès est Anglaise bien que se prétendant Espagnole.

Voyageuse, Star-fuckeuse et danseuse de haut vol (elle a niqué avec Liszt, Alexandre Dumas, Théophile Gautier, est..) , Lola est de passage à Munich quand elle tombe amoureuse de Louis 1er à qui elle exécute quelques danses du ventre appropriées pour intégrer le Théâtre royal.

Louis 1er de Bavière est dingue de Lola Montès, mais ne sait quoi faire pour la contenter.

Jusque là plutôt économe de ses expressions sentimentales, voila que Loulou dépense des fortunes pour faire plaisir à la go Montès.
Il va même la nommer "comtesse de Landsfeld", provoquant le traumatisme de ses sujets.
L'opinion s'échauffe. Les aspirations populaires trop longtemps étouffées attendaient un signal.
On veut chasser la "putain" qui se prend pour la Pompadour et se pique de vouloir nommer les ministres.
On chahute sous ses fenêtres mais Lola rit et verse du champagne et du chocolat chaud sur les manifestants A.K.A #giletsjaunnes

🎵🎵 https://www.youtube.com/watch?v=WbyQ2uuO86Y    

Nous sommes à l'aube de 1848 et les colères grondent un peu partout en EUROPE
La France, l'Autriche, l'Itallie bientôt l'Allemagne entière sont à feu et à sang.
Revendications sociales, revendications libérales ou réactionnaires, revendications nationales, tout se mêle pour renverser l'ordre ancien, issu du Congrès de Vienne.

Dans ce contexte surchauffé, les facéties de la modasse Lola contribuent à mettre le feu aux poudres dans le paisible royaume Allemand.

Louis Ier est contraint à l'exil.

Il mourra en France à 82 ans au début de l'année 1868 dans une villa de Nice.

Il fut inhumé dans l'abbaye Saint-Boniface à Munich.



Kweeped from kweepmail.com by charles 70 days ago
More Kweeps From kweepmail.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

xtian

Oktoberfest 2012

Kweeped from i.i.com.com by xtian 2445 days ago


..."L'édition 2012 de la fête de la bière de Munich qui se terminait dimanche a attiré 6,4 millions de personnes soit environ 500 000 de moins qu’en 2011, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Les 6,4 millions de personnes qui ont visité la plu [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading