Niko Pirosmani - Actress Margaret (1909)


niko-pirosmani, art, painting, peinture
Niko Pirosmani - Actress Margaret (1909)

Il était une fois un peintre géorgien qui tomba amoureux d’une actrice française.

Niko Pirosmani (Pirosmanichvili de son vrai nom), le peintre Géorgien le plus célèbre qui vécu au 19ème siècle, dont les tableaux valent aujourd'hui des millions, n'était pas seulement un grand artiste.
La manière dont il a vécu et ses amours déçues avec Marguerite de Sèvres (portrait ci-dessus peint par Niko Pirosmani) ne nous laissent pas indifférent.

Niko Pirosmani est né en 1862, dans le village de Mirzaani, près de Signagi, dans la région de Kakheti.
Il est né dans une famille pauvre, orphelin dès son plus jeune âge, il deviendra tour à tour paysan, cheminot, berger, commerçant… avant de se lancer en parfait autodidacte comme peintre d'enseignes d'estaminets et d'échoppes.

Les œuvres de Pirosmani étaient très réalistes et pleines d'émotions en raison de sa triste histoire d'amour avec Marguerite de Sèvres.

Qui est cette Marguerite de Sèvres qui a conquis le cœur de Niko Pirosmani ?

En 1905, les journaux Géorgiens font état de représentations de la chanteuse, danseuse et actrice Marguerite de Sèvres du théâtre parisien «Belle-Vue».

En voyant la chanteuse, dit-on, Niko Pirosmanichvili s'exclame: «Ce n'est pas une femme, mais une perle d'un écrin précieux!». C'est alors qu'il réalisa le tableau "Margarita" ci-dessus.

Un jour, devant l'hôtel, où logeait l'actrice, un énorme chariot rempli de roses rouges apparu.
Niko Pirosmani avait vendu tout ce qu'il possédait, y compris sa maison, pour acheter toutes les fleurs de la ville et les lui faire livrer en signe d'amour.

La légende dit que Marguerite de Sèvres, très émue par le geste de Niko Pirosmani, lui offrit son premier et dernier baiser.

Malheureusement, quelques jours plus tard, l'actrice quitta la Géorgie, aux bras d'un autre soupirant plus riche, laissant Niko Pirosmani ruiné et triste.

C'est ainsi que pris fin la brève histoire d'amour de Pirosmani.

Après cet épisode, Niko vécu dans l'extrême pauvreté dans un réduit sous l'escalier d'un des bâtiments de Tbilissi.

Sa seule source de revenus était ses peintures qu'il vendait à très bas prix.

Parfois, il peignait les murs des tavernes pour gagner de l'argent pour s'offrir un peu de nourriture.
Ne pouvant pas s'acheter de la peinture, il la préparait lui-même.

Il meurt le 9 avril 1918 à Tbilissi.

En 1969, une exposition d'œuvres de Pirosmani eu lieu à Paris, au Louvre.
Une attention particulière fut accordée par les parisiens au tableau "Actress Margaret".
Chaque jour, une femme d'âge moyen se rendait devant cette image. C'était Marguerite de Sèvres.
Elle revenait à la rencontre de son Pirosmani, regrettant des années mémorables de sa jeunesse, le grand amour…

Elle déclara avec une fierté dissimulée aux journalistes rassemblés: «Ne pensez pas que Pirosmani a traité l’actrice Margarita à la légère non, non, il l’aimait comme une vrai chevalier!



Kweeped from www.toutpourleforage.com by charles 343 days ago
More Kweeps From www.toutpourleforage.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Niko Pirosmani - Sitting yellow lion

Kweeped from kweepmail.com by charles 342 days ago


L’influence de Pirosmani sur l’art et la vision de ses contemporains est manifeste.
Son œuvre se trouve prise dans un faisceau d’émulation qui nourrit alors les différentes avant-gardes de l’époque, russe et parisienne.

charles

Niko Pirosmani : Promeneur entre les mondes

Kweeped from vimeo.com by charles 343 days ago


Autodidacte, vagabond, promeneur entre ville et campagne, Pirosmani incarne la vision populaire moderne de l’artiste marginal lucide. Loin des espaces symboliques intermédiaires que sont les galeries, les associations d’artistes et les musées, Pirosma [...]

charles

Niko Pirosmani - Self Portrait (1900)

Kweeped from kweepmail.com by charles 343 days ago


Niko Pirosmani (en géorgien : ნიკო ფიროსმანი), connu également sous le nom de Niko Pirosmanashvili, né le 5 mai 1862 dans le village de Mirzaani dans la province de Kakhétie, en Géorgie, décédé le 9 avril 1918 à Tbilissi e [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading