Architecture brutaliste


design, brutalisme, architecture
Architecture brutaliste

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, c''est en Angleterre que le terme "Brutalisme" est apparut, à l'aube des années 1950, sous la forme du « New Brutalism ».

Un certain nombre de jeunes architectes (dont Le Corbusier) s'emparèrent de ce qualificatif teinté de violence et de fascination pour en faire leur étendard.

Par la suite, plutôt qu'une école ou qu'un mouvement, le mot continua de désigner une génération de « jeunes hommes en colère » et un climat polémique, masquant des sensibilités assez diverses et parfois contradictoires.

Les architectes proches de la trentaine voyaient dans les positions de leurs aînés une attitude de démission et de compromis : les grands principes de l'architecture moderne leur paraissaient trahis au profit d'une sorte de provincialisme anglais.

C'est donc d'un refus que naît le brutalisme. L'origine même du mot qui le désigne (et qui fut sans doute essentiel à son succès, tant il est frappant) est contestée.

Il semble qu'aient concouru à son invention un sarcasme de l'architecte suédois Erik Gunnar Asplund, un jeu de mot sur les noms des principaux animateurs du mouvement, Peter Smithson, dit Brutus, et sa femme Alison, et la fameuse formule de Le Corbusier imaginant pour la Cité radieuse



Kweeped from kweeper.com by charles 189 days ago
More Kweeps From kweeper.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading