Crédit Suisse : Les 10 événements qui ont détrôné Tidjane Thiam


tidjane thiam, banque, finance, économie, credit suisse
Crédit Suisse : Les 10 événements qui ont détrôné Tidjane Thiam

Le grand patron du numéro deux bancaire suisse jette l'éponge. La succession de faits qui ont eu raison des fonctions qu'il occupait depuis 2015 mêle espionnage et suicide.

Le directeur général de Credit Suisse, Tidjane Thiam, vivement critiqué dans l'affaire de la filature de l'ex-banquier star Iqbal Khan, aura tenu quelques mois avant d'être poussé vers la sortie.

Rappel des principales dates de cette affaire, qui s'est déroulée autour de la très chic Paradeplatz:

22 septembre 2019: la presse alémanique relate que l'ancien directeur de la gestion de fortune internationale de Credit Suisse, Iqbal Khan, débauché par sa rivale UBS, a été pris en filature dans les rues de Zurich, alors qu'il était au volant de sa voiture avec sa femme. Une dispute a éclaté quand les trois hommes qui le suivaient ont essayé de s'emparer de son téléphone portable, avec lequel M. Khan tentait de les filmer.

Selon leurs déclarations à la police, ils ont été engagés par Credit Suisse pour surveiller Iqbal Khan, voulant savoir si son ancien employé essayait de convaincre d'autres salariés de passer chez UBS. La banque avait alors déclaré qu'il s'agissait d'une «affaire privée». La justice zurichoise avait déjà annoncé trois jours plus tôt l'ouverture d'une procédure pénale pour contrainte et menaces à la suite d'une plainte d'un dirigeant de banque.

26 septembre 2019: le portail Finews rapporte que, début 2019, la relation s'était détériorée entre Iqbal Khan et Tidjane Thiam, voisins à Herrliberg, sur les bords du lac de Zurich, car le CEO aurait fait planter des arbres «sous le nez» du banquier star. Son patron aurait proféré des menaces.

1er octobre 2019: une tête tombe à la suite de l'enquête diligentée par le conseil d'administration de Credit Suisse. Le directeur opérationnel (COO) Pierre-Olivier Bouée quitte le numéro deux bancaire helvétique pour avoir ordonné au responsable de la sécurité de la banque de surveiller Iqbal Khan le 29 août.

Il était un membre de la garde rapprochée de Tidjane Thiam. Celui-ci en revanche n'aurait pas eu connaissance de l'initiative avant que celle-ci ne soit terminée. Le président Urs Rohner a estimé que la surveillance d'Iqbal Khan était «erronée et disproportionnée» et a porté «gravement atteinte à la réputation de la banque ces derniers jours». Il a réitéré son soutien au CEO. Après l'éclatement de l'affaire, un détective privé mandaté par la banque pour surveiller Iqbal Khan s'est suicidé.

3 octobre 2019: la fondation Ethos demande le départ du président de Credit Suisse, Urs Rohner, et s'étonne que Pierre-Olivier Bouée ait pu tenir Tidjane Thiam à l'écart de la filature de l'ancien responsable de la gestion de fortune.

30 octobre 2019: Tidjane Thiam s'est fendu pour la première fois d'une déclaration publique au sujet de l'affaire Iqbal Khan, assurant qu'il ne «savait rien» de la surveillance du banquier star.

17 décembre 2019: le journal Neue Zürcher Zeitung (NZZ) révèle que Credit Suisse a aussi fait suivre Peter Goerke, à la tête des ressources humaines, dont la surveillance aurait duré trois jours en février 2019. La banque a expliqué n'avoir aucune preuve que d'autres collaborateurs auraient fait l'objet d'une surveillance.

20 décembre 2019: l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a désigné un chargé d'audit indépendant auprès de Credit Suisse dans le cadre de l'affaire dite des filatures.

3 février 2020: les spéculations sur un remplacement du directeur général de la grande banque ont repris de plus belle dans la presse. L'agence Bloomberg a allumé la mèche, affirmant que le président Urs Rohner préparait une liste de successeurs potentiels à Tidjane Thiam.

5 février 2020: le plus important actionnaire de Credit Suisse, le gestionnaire d'actifs américain Harris Associates, confirme son soutien au Franco-Ivoirien, de même que Silchester International Investors, qui détient 3,3% des titres du groupe zurichois.

6 février 2020: la fondation Ethos demande de nouveau la démission d'Urs Rohner. Si l'on venait finalement à apprendre que M. Thiam était au courant de la surveillance de deux cadres supérieurs, il devrait également démissionner, selon le directeur d'Ethos.

7 février 2020: Tidjane Thiam a présenté sa démission. Il quittera la banque le 14 février. Le conseil dit réitérer sa pleine confiance à Urs Rohner.



Kweeped from www.lematin.ch by charles 18 days ago
More Kweeps From www.lematin.ch

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading