La revanche du Pangolin


pangolin, capitalisme, coronavirus
La revanche du Pangolin

Dans la forêt équatoriale de mon enfance, voici ce que nous indiquait la sagesse des pygmées BAKA.

La consommation de "N'gôm", le Pangolin est interdite aux femmes enceintes et aux deux parents jusqu'à ce que l'enfant soit en capacité de marcher.
En cas de rupture de l'interdit, si l'enfant tombe malade, on le soigne en pratiquant des scarifications qu'on enduit d'un onguent à base de pulpe de noix de palme mélangée de poudre d'écailles ou d'os calcinées de Pangolin.
Lors d'une campagne de chasse, si "N'gôm", le Pangolin est le permier animal que l'on rencontre et tue, sa consommation compromettra toute vos chances pour vous en sortir dans la vie.

******
Richard Gaitet :

"Il aura suffi d'une soupe, concoctée à partir d'un spécimen de cette bestiole molle que Desproges désignait, non sans remords, comme « un artichaut à l'envers avec des pattes » et qu'un chasseur cupide exfiltra de sa tanière forestière afin de la vendre à gros prix sur un marché de Wuhan, pour que l'humanité coupable s'étiole à petit feu. Tousse, tousse.

Je sais désormais sous quelle forme animale j'aimerais revenir, si par hasard la pandémie permet encore d'envisager le grand jeu de la réincarnation : le pangolin, impassible mammifère insectivore sur le point de s'éteindre en raison d'un braconnage de masse aux confins de la Chine ou de la Gambie, ce cousin du tatou qui semble donc avoir provoqué, hier, aujourd'hui, demain, ce n'est plus qu'une question de semaines, ne bougez plus vendez tout, l'effondrement tant attendu du capitalisme.

Tu nous a mis la fièvre, pendant des heures. Tes ancêtres te disent merci, vaillant pangolin : durement massacrés durant des siècles pour votre chair savoureuse et la prétendue vertu curative de vos belles écailles, les voici qui ricanent dans leur absence de dents, en nous voyant ainsi masqués, confinés, incapables de s'embrasser. Nos fils et nos filles, eux aussi, te disent merci : les commerces restent fermés, la bourse dégringole, les avions hésitent à planer, l'air redevient respirable dans certaines régions qu'on pensait pour toujours condamnées.

Meurtrier discret du libéralisme, possible nouveau symbole de ralliement des altermondialistes furtifs, je le dis haut : c'est toi le plus fort, ô pangolin."

[Texte de Richard Gaitet]



Kweeped from kweeper.com by charles 25 days ago
More Kweeps From kweeper.com
blindman

12/03/20 13:25

"Vaillant Pangolin" :-)

Add a comment.

If you want to share this kweep with a user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading