Coronavirus : Macron promet un plan de relance et met entre parenthèses le sérieux budgétaire


economie, bce, europe, coronavirus, macron
Coronavirus : Macron promet un plan de relance et met entre parenthèses le sérieux budgétaire

Le chef de l'Etat a annoncé ce jeudi qu'il prendrait toutes les mesures nécessaires pour contrer la propagation du virus, « quoi qu'il en coûte ». Les objectifs budgétaires sont donc mis de côté, d'autant qu'il a promis un « plan de relance français et européen » pour gérer les conséquences économiques, sans préciser de montants. Il a jugé les décisions de la BCE « pas suffisantes ».

Emmanuel Macron a répété trois fois l'expression « quoi qu'il en coûte » quand il a évoqué les mesures à prendre pour contrer la propagation du coronavirus. Une référence transparente au « whatever it takes » lancé à l'été 2012 par Mario Draghi, alors président de la BCE, expression annonciatrice des mesures non conventionnelles de la banque centrale qui ont permis de sauver l'euro.

Emmanuel Macron veut lui aussi sortir des chemins conventionnels pour traiter la crise du coronavirus , et cela passera notamment par la mise entre parenthèses de l'orthodoxie budgétaire. L'objectif d'un déficit à 2,2 % du PIB à la fin d'année est désormais officiellement caduc, pour gérer à la fois la réponse sanitaire et la réponse économique. Sur le plan sanitaire, le gouvernement utilisera « tous les moyens financiers nécessaires pour porter assistance et pour sauver des vies », a expliqué le chef de l'Etat quand il a évoqué le soutien aux hôpitaux et aux personnels soignants. Il a également promis « des mesures exceptionnelles pour les plus fragiles ». La question de l'assurance-chômage est notamment sur la table.

Sur le plan économique, « tout sera mis en oeuvre pour protéger les salariés et les entreprises ». Le renforcement du dispositif sur le chômage partiel devrait coûter au moins plusieurs centaines de millions d'euros, avait averti plus tôt dans la journée Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances. Il faudra ajouter à cela la suspension des cotisations et impôts dus en mars, avec à terme des mesures d'annulation, qui auront un impact budgétaire.

Enfin, Emmanuel Macron a annoncé avoir « demandé au gouvernement de préparer d'ores et déjà un plan de relance national et européen cohérent avec nos priorités et nos engagements pour la France ». Cela fait plusieurs jours que Paris militait à Bruxelles avec des fortunes diverses pour une action au niveau européen , mais le chef de l'Etat évoque désormais un plan spécifiquement français. Il rejoint en cela une approche adoptée ces derniers jours par l'Italie (qui a évoqué 25 milliards d'euros de crédits supplémentaires) et la Grande Bretagne (30 milliards en tout, dont 12 milliards spécifiquement centrés sur le coronavirus).



Kweeped from media.lesechos.com by charles 118 days ago
More Kweeps From media.lesechos.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Louis Pouzin - L’un des pères de l’internet

Kweeped from kweepmail.com by charles 43 days ago


Louis Pouzin est un ingénieur français qui dans les années 70 s’est illustré pour avoir travaillé sur le Plan Calcul et le projet Cyclades, un réseau global de télécommunication utilisant la commutation de paquets appelée aussi Datagramme.

Lou [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading