Fragments d'un discours amoureux - Roland BARTHES (Seuil, Paris 1977)


roland barthes, phylosophie, essai, psychologie, amour
Fragments d'un discours amoureux - Roland BARTHES (Seuil, Paris 1977)

Né en 1915 et mort accidentellement en 1980, Roland Barthes compte parmi les grandes figures de la pensée #structuraliste en France aux côtés de Jacques Derrida et Gilles Deleuze.

Le #structuralisme se propose de penser l’homme à partir des structures du langage. Pour Roland Barthes, l’activité structuraliste consiste à découper et agencer des « fragments » de sens, afin d’explorer l’imaginaire et le rendre intelligible.

Les Fragments d’un discours amoureux ont au départ constitué le sujet d’un séminaire que Roland Barthes donna deux années de suite (1974- 1976), à l’Ecole pratique des hautes études, à Paris.

Barthes envisage de cartographier l’imaginaire du sujet amoureux, et rêver à la vraie vie car selon Barthes : "Dans l’époque actuelle, cette espèce d’amour passion, d’amour romantique, n’est plus à la mode. (…) Ce qui apparaît obscène aujourd’hui, ce n’est pas la sexualité, c’est la sentimentalité.

Le livre se compose en « collages » comme chez les Surréalistes de 80 figures déclinées selon un ordre alphabétique où cohabitent des mini-récits de vie, des fiches, des portraits, des idéogrammes, des incidents, des méditations. Une sorte d'abécédaire des sentiments qui invite le lecteur à piocher, selon son ressenti.

Le livre s'ouvre sur cette phrase : « C’est donc un amoureux qui parle et qui dit ».
Elle pose d’emblée l’idée que le sujet amoureux n’est ni masculin ni féminin
A travers les paroles de cet amoureux, il est facile de se reconnaître, et ainsi de parvenir à mieux se comprendre.

Pour concevoir ce livre, Roland Barthes s’est inspiré de différentes lectures (notamment les Souffrances du jeune Werther de Goethe) qu’il a pris soin d’analyser, mais aussi de son expérience personnelle ou de discussions privées. Tout cela lui permettant d’éclairer voire d’expliquer le langage issu d’une relation amoureuse.

le sentiment amoureux nous enferme dans une forme de solitude.

Comment trouver chez autrui une oreille suffisamment compréhensive pour prendre la mesure de ce que l’on vit et qui est, par définition, profondément personnel et unique.

Si notre société accepte de plus en plus de parler de sexualité, les sentiments restent tabou.
On se risque peu à étaler ce que l’on ressent sur la place publique au risque de passer pour bête.

Chacun peut se plonger dans ce livre et à en extraire les fragments qui correspondent le mieux à sa situation.



Kweeped from pdfslide.net by charles 14 days ago
More Kweeps From pdfslide.net

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading