Bilan des pertes du maquis de Glières


maquis des glières, plateau des glières, resistance, tom morel
Bilan des pertes du maquis de Glières

Extraits tirés du livre de Claude Barbier « Le maquis des Glières »


Les GMR

….« La soixantaine de gardiens du GMR Aquitaine, faits prisonniers dans la nuit du 9 au 10 mars, et la dizaine arrêtée le lendemain, recouvrèrent la liberté dans la nuit, entre le 26 et le 27 mars, une fois l'ordre d'évacuation donné par Maurice Anjot.
Présentés à leur hiérarchie, ils subirent vraisemblablement le double reproche de ne pas avoir été assez combatifs lors de leur arrestation ainsi que de n'avoir pas tenté de s'évader. C'est peut-être pour montrer sa fidélité à l'égard de sa hiérarchie et du régime, ou par franche hostilité à l'endroit des résistants, que le lieutenant T. rédigea le 30 mars 1944 un rapport complet sur le dispositif de Glières (dépôts d'armes, ravitaillement), mais surtout sur les hommes qui en tenaient les rênes.
Les GMR sitôt redescendus furent utilisés pour traquer leurs geôliers, notamment en effectuant des rondes dans la ville d'Annecy. À quelques exceptions près, comme le lieutenant T., il n'est pas certain que ces policiers aient mené de bonne grâce des actions contre leurs anciens gardiens. Ils subirent les pressions de leur hiérarchie, elle-même sommée tant par Lelong que par les autorités d'occupation de sévir contre la Résistance.
Le 2 avril, les GMR furent alors sollicités pour une opération contre le maquis près du mont Ouzon où, selon les chefs de la Sipo-SD, ils se seraient montrés exemplaires. On peut cependant douter de cette supposée bonne volonté que la crainte inspirée par la présence de Fromes justifiait vraisemblablement. Mis sous pression, interrogés, les GMR n'avaient sans doute pas d'autre choix que de se montrer coopératifs. À la fin du mois d'avril, les policiers allemands doutèrent à nouveau de leur collaboration, dans la mesure où les GMR n'affrontèrent jamais directement les maquisards »….

Les GMR devant les cours de justice

..."Les GMR, notamment ceux du groupe Aquitaine, furent poursuivis (au propre comme au figuré) par les rescapés de Glières. Quatre anciens, dont Gilbert Lacombe, qui avaient été leurs gardiens sur le Plateau, furent mandatés par leurs camarades pour rechercher les GMR qui avaient provoqué certaines arrestations. Au total, vingt et un GMR furent arrêtés, dont le lieutenant T. qui avait rédigé un rapport circonstancié de ce qu'il avait vu, rapport remis, on l'a vu, aux Allemands.
Accusé notamment d'intelligence avec l'ennemi et d'avoir arrêté cinq maquisards qui tentaient de rejoindre le maquis, T. fut condamné à mort par la cour de justice de Toulouse le 19 avril 1945. Il se pourvut en cassation le 20 avril 1945, pourvoi rejeté le 2 mai 1945. Sa peine de mort fut commuée par décret du 15 mai 1945 en travaux forcés à perpétuité.
Redescendus du Plateau, les GMR qui avaient été prisonniers des maquisards assurèrent des patrouilles à Annecy jusqu'au 15 avril 1944. À cette date, ils rentrèrent dans leur ville de garnison, Toulouse, où certains participèrent, au côté de la Résistance qu'ils avaient enfin rejointe, à la libération de la ville.
En mars 1945, Julien Helfgott avait contacté l'ancien GMR passé au maquis André Fédieu, pour lui demander des renseignements sur l'action de ses anciens collègues. Dans sa réponse, courant avril, ce dernier accusait six GMR pour des motifs divers : Luc D. pour avoir fait arrêter Henri Onimus et cinq autres pour avoir interpellé le lieutenant Petit. Enfin, Marcel L. aurait tiré sur des maquisards le 10 mars à Entremont.
Le 28 mai 1945, Gilbert Lacombe ajoutait cinq autres anciens GMR à sa première liste : Pierre S. et Yvon S. qui « ont cherché à s'évader avant l'attaque allemande en essayant d'entraîner leurs collègues », et Roger R., Louis R. et René P. qui avaient quitté le Plateau deux jours avant l'attaque. Le lendemain, le juge délivrait seize mandats d'arrêt qu'il adressait au doyen des juges d'instruction, près la cour de justice de Toulouse. Le 23 juillet 1945, onze anciens GMR, dont dix étaient devenus CRS dans le Sud-Ouest, étaient arrêtés. Les cinq autres seront interpellés ultérieurement, dans l'automne 1945, sauf Adalbert G., qui se trouvait aux aimées. L'instruction fut close en novembre 1945. Huit hommes bénéficièrent le 12 novembre d'un non-lieu, à la suite de la rétractation de certains témoins. Huit autres furent jugés le 27 mars 1946, dont Adalbert G. Tous furent poursuivis pour intelligence avec l'ennemi, soit pour avoir donné des renseignements à l'occupant (Roger V., les frères Louis et René R.) après s'être échappés du Plateau ; soit pour avoir procédé à des arrestations — du lieutenant Petit (Marcel D., Roland L., Adalbert G.) le 28 mars 1944, du lieutenant Lalande (Luc D.) — ou pour avoir tiré sur les maquisards le 10 mars à Entremont (Marcel L.).
Reconnu coupable avec des circonstances atténuantes, Luc D. fut condamné à dix ans de travaux forcés et à la dégradation nationale de même durée. Marcel D., coupable avec circonstances atténuantes, écopa de sept ans de travaux forcés et de la même durée de dégradation nationale. Roland L., Marcel L., les frères Louis et René R. ainsi que Roger V. furent relaxés. Seuls étaient condamnés les GMR à l'origine de l'arrestation de deux cadres du Plateau.
Informé par la presse de sa condamnation à mort par contumace, Adalbert G., qui s'était engagé dans l'armée, se présenta le 9 avril 1946 devant la justice. Il fut aussitôt incarcéré. Le juge voulait aller vite : il organisa une confrontation générale des deux ex­ GMR condamnés le 28 mars et de deux ex-maquisards. Adalbert G. se défendit d'avoir eu une quelconque initiative dans l'affaire qu'on lui reprochait. Le jugement intervint le 11 juin 1946, au terme duquel G. fut acquitté. Luc D. et Marcel D., après plusieurs recours, furent finalement amnistiés respectivement en 1952 et 1953"...



Kweeped from kweeper.com by charles 8 days ago
More Kweeps From kweeper.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading