« Les Grands-remplacés », l'enquête sur la nouvelle extrême droite française


extreme droite, enquête, livre, grand remplacement
« Les Grands-remplacés », l'enquête sur la nouvelle extrême droite française

le journaliste Paul Conge signe un document édifiant sur le renouveau des mouvements d’extrême droite française. Racistes, antisémites, dégoûtés par les homosexuels et la « fiottisation » de l’Occident, les « grands remplacés » empruntent les codes de la pop culture pour se mettre en scène en ligne. Et certains quittent la France pour l'Europe de l'Est dans le but de recréer une société exclusivement blanche.

Dans son livre L’Archipel français (Seuil, 2019), le politologue Jérôme Fourquet rappelait que depuis l’effondrement du Parti Communiste et le déclin spectaculaire de l’église catholique, aucune organisation ne pesait lourdement dans l’hexagone. Mais que le vide idéologique et spirituel n’étant pas tenable, il y avait de la place pour des tas de niches. Les « grands-remplacés » en sont un exemple saisissant de réussite.

L’enquête du journaliste Paul Conge est découpée en huit chapitres, chacun étant comme une radiographie des sous-ensembles de la famille des grands remplacés. On y trouve les éditorialistes politiques, les complotistes et amateurs de sciences occultes, les gamers, les masculinistes… Autant de microsociétés dotées d’un référent unique, la couleur de peau, et d’un moteur surpuissant, le sentiment de revanche. Tous ces petits blancs se sentent exclus, perdants, méprisés et détestés par la modernité qui encenserait le cosmopolitisme, l’absence de valeurs traditionnelles, hétérosexuelles et blanches…

Le chapitre le plus fou du livre, concerne la confrérie Suavelos. Fondée en 2016 par le militant Daniel Conversano, elle compte aujourd’hui quelques centaines d’adeptes. C’est assez peu, si on réfléchit en termes de masse. Mais c’est beaucoup quand on sait que sont affiliés à cette confrérie ceux qui ont quitté la France pour donner le pouvoir à la race blanche là où, selon eux, c’est encore possible, à savoir en Europe de l’est. Écœurés par la société multiculturelle, à l’origine selon eux de leur paupérisation et de l’insécurité permanente, ils migrent en Roumanie ou en Hongrie, où les régimes politiques locaux laissent peu de place à l’islam et où ils retrouvent un certain train de vie. Conversano a eu l’idée du projet en 2013, lors d’un séjour en République Tchèque, « préservée des politiques migratoires de Bruxelles. Pas un noir, pas un arabe, j’ai eu l’impression de me retrouver. » Il lance alors sa confrérie fondée sur l’entraide : quand un Français arrive, les Suavelos l’aident pour trouver logement, travail et femme, car il s’agit d’engendrer nombre de petits blancs… Conversano lui-même poste des vidéos très populaires de sa nouvelle vie à Bucarest, avec sa femme et sa fille.



Kweeped from usbeketrica.com by charles 12 days ago
More Kweeps From usbeketrica.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

xavier

L’extrême droite se déchire dans le Vaucluse

Kweeped from www.lemonde.fr by xavier 2158 days ago

La guerre est désormais ouverte entre Jacques Bompard et Marion Maréchal-Le Pen. Les deux députés d’extrême droite du Vaucluse n’en finissent pas de régler leurs comptes, Mme Maréchal-Le Pen voulant « balayer dès le premier tour » les candidat [...]

paprika971

Quand le #fn pourfendait le «terroriste» Nelson Mandela | Slate.fr

Kweeped from www.slate.fr by paprika971 2479 days ago

Article complet en cliquant le lien source.

danch666

Manifeste Tous unis contre l’extrême droite en Pays d’Auge et Normandie

Kweeped from www.kweeper.com by danch666 2416 days ago


Signer le manifeste : http://www.resistancesdupaysdauge.org/manifeste-unis-lextreme-droite-en-pays-dauge-normandie/ 

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading