CHRISTOPHE GUILLUY - Le temps des gens ordinaires


christophe guilluy, essai, sociologie, gilets jaunes, classe moyenne
CHRISTOPHE GUILLUY - Le temps des gens ordinaires

C'est par le truchement d'un homme d'extrême droite et raciste, Éric Zemmour, que j'ai découvert il y'a 4 ans, le travail de Christophe Guiluy.
Les intellectuels médiatiques de gauche, style Raphaël Glucksmann, étant occupés à soigner leurs followers sur Twitter et Instagram.
Hélas.

Christophe Guilluy, est indiscutablement celui qui conceptualisa et analysa en profondeur la France périphérique, bien avant que les Gilets jaunes ne prennent les ronds-points.

Dans "No Society" , son précédent essai,
Guiluy décrypte et explique les raisons de la disparition de la classe moyenne comme concept culturel.

Mais si la classe moyenne comme concept culturel a disparu, les humains eux n’ont pas disparu.

Et tous ces humains, ces gens ordinaires, se recomposent, se solidifient, en opposition à la société liquide telle que l'analysait Zygmunt Bauman.

Depuis 3 mois à Tourcoing et Roubaix, je croise un peu ces gens ordinaires.
Je vois techniquement, physiquement les effets de la mondialisation.


📌 LE TEMPS DES GENS ORDINAIRES
Les gens ordinaires sont de retour.
Célébrés comme des héros pendant la crise sanitaire liée à la COVID-19, redevenus des sujets d’études pour les chercheurs, de nouvelles cibles du marketing de segmentation.
Ce temps des gens ordinaires est l'annonce de la reconstitution d’un bloc populaire majoritaire, et le crépuscule d’une élite qui pensaient en avoir fini avec le peuple.
Pour Christophe Guilluy, cette renaissance déborde désormais des cadres du social et du politique pour atteindre le champ culturel. De Hollywood aux rayons des librairies, la culture populaire gagne du terrain.

Là où Zygmunt Bauman décortiquait (sans l'avaliser) la SOCIETE LIQUIDE, comme aboutissement du fameux "No Such Thing As Society" cher à Margaret Thatcher, Guilluy annonce la SOCIETE SOLIDE, soudée autour des valeurs traditionnelles : l’attachement à un territoire et à la nation, la solidarité et la préservation d’un capital culturel.
Pour GUILLUY, ces élements sont le matériau à partir duquel les gens ordianaires se constituent en société solide, contre les effets du modèle qu’on leur a imposé en faisant jouer la “common decency" (décence commune ), chère à George Orwell qui en 1935 évoquait le peuple anglais, opposant les ‘intellectuels’ aux ‘gens du commun’, en qui il plaçait ses espoirs.

Orwell, qui se proclamait socialiste différait radicalement du léninisme alors triomphant. Il ne croyait pas que les masses étaient aliénées par l’idéologie des classes dirigeantes. Il n’adhérait nullement à l’idée qu’il fallait « conscientiser les opprimés, afin qu’ils entrent en lutte. Il misait, au contraire, sur les croyances spontanées et les manières de vivre des gens simples ; il les opposait à la fois aux élites dirigeantes traditionnelles – égoïstes et incapables - et aux intellectuels donneurs de leçons.

Ces temps derniers en France, ils sont rares les intellectuels et Artistes de gauche à avoir glorifié les vertus ordinaires des gens ordinaires dans l'espace médiatique Mainstream.
Mais Christophe Guilluy prend le pari que cette tendance va re-émerger.
Et il convoque pour justifier cette re-émergence, la figure de Jack London, l'homme aux multiples vies (un slasheur avant l'heure :-) : marin, chercheur d'or, journaliste, romancier.
Jack London usait d’une métaphore pour décrire la société de son temps : la cave et le rez-de-chaussée pour les plus modestes, le salon et les étages supérieurs pour les autres.
Ceux de la Cave rêvant d'accéder au salon.
Or aujourd'hui, les occupants du salon sont atteint de crétinisme.



Kweeped from kweeper.com by charles 43 days ago
More Kweeps From kweeper.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading