ZUCKERBERG, TRUMP, CARL SCHMITT, COMPUTATION NUMERIQUE & NOUVEL ANIMISME


trump, facebook, carl schmitt, brutalisme, trumpban
ZUCKERBERG, TRUMP, CARL SCHMITT, COMPUTATION NUMERIQUE & NOUVEL ANIMISME

Je lisais ce post du géographe Michel Lussault (https://bit.ly/38schYF   ) au sujet de la tentative insurrectionnelle de quelques supporters de Donald Trump au Capitole, analyse dans laquelle il nous invite à ne pas prendre ce spectacle à la légère car le choix du "populisme" par des millions d'électeurs ne s'effectue pas par défaut, mais sur la base d'une proposition et d'une représentation où la politique se pratique selon le principe "ami/ennemi" théorisé par Carl Schmitt.

Schmitt pensait que le critère du politique, ce qui le constitue comme tel, est la distinction de l’ami et de l’ennemi - ennemi qu’il est dès lors permis et juste d’assujettir ou de détruire.
Par ses affrontements verbaux, ses batailles d’opinion, son ton imprécatoire... le politique est animé d'une thématique de combat précédant les affrontements et prise du pouvoir avec pour but l’élimination des vaincus et de leurs partisans.

"Ami/Ennemi" donc, quand soudain, BREAKING NEWS : Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, annonçait la suspension des comptes Facebook et Instagram du président TRUMP.
Puis ce fut au tour du PDG de Twitter d'annoncer la suspension du compte de Donald Trump et celles de profils liés à la mouvance QAnon.

"Ami/Ennemi", encore.

Après l'avoir laissé agir comme bon lui semblait pendant des années, participant ainsi à son succès et à la prospérité de leurs plateformes ou l'injure, l'égo et le voyeurisme sont le carburant, les mastodontes numériques, démontrent qu'ils peuvent en un claquement digital, déchoir de ses droits numériques le président de la première puissance mondiale, inaugurant ainsi une nouvelle ère et une seconde création.

En leur temps, Paul Virilio, penseur de la science de la vitesse et de l'accélération du monde, Bernard Stiegler, penseur du numérique, nous ont offert des pistes anticiper les mutations induites par le calcul, les algorithmes, les technologies et le capital.

Auteur de "BRUTALISME", son dernier essai en date, le penseur Achille Mbembe médite sur cette seconde création du monde à l'heure où la mise en ordre des sociétés s’effectue désormais sous un seul et même signe : la computation numérique et le basculement dans l’animisme (http://kpr.me/10cEwS  ).

Achille Mbembe :
"(...) La traversée des écrans est devenue l’activité primaire de l’humanité contemporaine. Elle autorise la sortie de nos frontières corporelles et inaugure la plongée sans filet dans des mondes parallèles. En se transportant de l’autre cote de l’écran, l’humanité peut désormais être présente à elle-même et à distance d’elle-même.
L’animisme contemporain est, par ailleurs, le résultat de la vaste remise en chantier de l’humain. L’ère de la seconde création a en effet démarré. Il s’agit désormais de capter techniquement l’énergie du vivant et de la télécharger dans l’humain, dans un processus qui rappelle la première création elle-même.

(...) Avec la cybernétisation du monde, aussi bien l’humain que le divin sont téléchargés dans une multitude d’objets techno-logiciels, d’écrans interactifs et de machines physiques. Ces objets sont devenus de véritables creusets dans lesquels se forgent visions et croyances, les métamorphoses contemporaines de la foi. Les religions technologiques contemporaines sont, de ce point de vue, des expressions de l’animisme. Mais elles s’en détachent aussi dans la mesure où elles sont régies par le principe de l’artifice la ou l’animisme ancestral était régi par celui de la force vitale."

Le terrain de lutte et de vigilance de nombreuses associations et personnalités se situe aujourd'hui majoritairement sur les questions de cyber-sécurité, de surveillance (et ses corollaires le pseudonymat et anonymat), de la souveraineté numérique et du traitement des données face à la toute puissante de mastodontes numériques web.

En ayant joué un rôle majeur dans L'avènement de Trump, puis procédé à son bannissement du champ numérique dominant, ces mastodontes du web nous indiquent leur terrain de jeu: l’aboutissement logique du projet d’un monde sans Dieu et le basculement dans l’animisme.

Sans existence numérique, pas de présence et de circulation, d’incarnation et de réincarnation ?



Kweeped from kweeper.com by charles 11 days ago
More Kweeps From kweeper.com
charles

11/01/21 17:52

TRUMP-BAN :
Angela Merkel : «Il est possible d'interférer dans la liberté d'expression, mais selon les limites définies par le législateur, et non par la décision d'une direction d'entreprise».

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading