Disparition de Patrick Francfort, le batteur des Gibson Brothers des suites du Covid 19


gibson brothers, covid 19, coronavirus
Disparition de Patrick Francfort, le batteur des Gibson Brothers des suites du Covid 19

Il était l’une des stars du French Disco. À 63 ans, Patrick Francfort alias Patrick Gibson, le batteur du groupe Gibson Brothers qui a fait danser le monde entier avec des tubes disco latino comme Cuba et Qué Sera Mi Vida est décédé samedi soir du coronavirus à l’hôpital Lariboisière. « Il s’est battu pendant douze jours, témoigne son grand frère Chris. Il avait d’abord été admis dans une clinique puis quand son état s’est aggravé il y a huit jours, il a été transféré à Lariboisière. Samedi après-midi, nous avions l’espoir qu’il s’en sorte. Tout a basculé très vite. Il est parti dans la soirée. Ses cinq enfants qui sont tous dans le métier, son fils est le batteur de Catherine Ringer, étaient par chance à Paris. Nous nous sommes tous retrouvés autour du médecin. Le personnel hospitalier a été absolument formidable et je tiens à les remercier. Des gens comme eux, cela n’a pas de prix. Ils risquent leur vie tous les jours. »


Sa carrière avec ses frères Chris et Alex débute à la fin des années 1960. À l’époque, les frères vivent avec leurs parents rue de la Verrerie dans le Marais à Paris. «Notre père était guadeloupéen et notre mère martiniquaise. Ouvrier et femme de ménage, ils sont venus vivre en métropole au milieu des années 1950 pour que nous ayons une meilleure éducation. Nous avons passé notre enfance à chanter dans les chœurs à l’église Saint-Merri », se souvient Chris Francfort. Les garçons baignent dans la musique sacrée mais adorent les Beatles et les Rolling Stones. Fin 1969, ils découpent une petite annonce dans le magazine de Paul Beuscher. Un groupe cherche un chanteur. Ce sont les Phalansters, le groupe de Jean-Jacques Goldman, dénommé d’après le nom des collectivités imaginées par Charles Fourier.


«Comme Daniel Balavoine et son groupe Présence, ils se produisaient sur la scène du Golf Drouot», raconte Jean-Pierre Pasqualini, commissaire de l’exposition Le Disco Français sur le musée virtuel de la Sacem.

L’aventure avec Jean-Jacques Goldman dure deux ans. Puis le duo de producteurs géniaux, le Versaillais Daniel Bangalter alias Vangarde (père de Thomas Bangalter des Daft Punk) et Jean Kluger, le fils d’un grand éditeur belge, les repèrent. Face au disco allemand enregistré à Munich avec Amanda Lear et Boney M, ils ont l’idée de se lancer dans un disco beaucoup plus populaire mais tout aussi ensoleillé que Boney M. Et vont miser sur trois « produits » avec des musiciens venus des îles: les Gibson Brothers, la Compagnie Créole (C’est bon pour le moral, Le Bal masqué) et Ottawan (D.I.S.C.O, T’es OK, t’es bath, t’es in). Les Belges et toute l’Europe du Nord adorent. L’Europe du sud suit très vite. Les Gibson Brothers sont les premiers à être lancés. « Nous avons choisi de nous appeler les Gibson d’après la célèbre guitare, explique Chris Francfort. On a enfilé des vestes roses à paillette. J’étais le chanteur, Patrick était à la batterie et Alex au clavier. » Le trio compose sa première chanson Come to America. C’est d’emblée un succès.


Plus tard, leurs tubes dont Cuba et Qué sera mi vida seront joués sur les radios et dans les boites de nuit du monde entier. Malheureusement pour eux, cette fois, ils ne sont qu’interprètes. Ces deux tubes mondiaux ont été écrits et composés par le duo Vangarde-Kluger. Les frères Francfort travaillent non-stop. « Toutes les rythmiques sur les albums de la Compagnie Créole et d’Ottawan, c’est nous », souligne Chris Francfort.


En 1984, les frères se séparent de leurs producteurs. « Les frères Francfort ont l’idée de produire une chanson pour le patron extraverti du magazine Stéphanie, un magazine pour adolescentes comme l’était Podium de Claude François. Cela donnera le tube T’as le look Coco de Laroche-Valmont », raconte Jean-Pierre Pasqualini, directeur des programmes de la chaîne vintage Melody. Ces dernières années, Patrick et ses frères n’ont jamais cessé de se produire. On les croisait dans les Zéniths, sur des paquebots de croisière et sur les scènes du monde entier. Le groupe faisait partie des valeurs sûres des tournées nostalgie comme celle d’Âge tendre produite par Christophe Dechavanne. Comme toutes les personnes décédées du coronavirus, Patrick Francfort sera enterré au plus vite en début de semaine au cimetière de Montmartre à Paris.



Kweeped from i.f1g.fr by urban_africa 58 days ago
More Kweeps From i.f1g.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@user_pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading