L’hypothèse d’une évasion accidentelle du Covid-19 d’un labo de Wuhan de plus en plus probab


covid 19, coronavirus, wuhan, chine
L’hypothèse d’une évasion accidentelle du Covid-19 d’un labo de Wuhan de plus en plus probab

Imaginez qu’une pandémie démarre à Vert-le-Petit (Essonne), siège d’un des trois labos P4 français. Qui croirait les explications de Paris selon lesquelles ce virus aurait été transmis naturellement à l’Homme par une perdrix ?

C’est pourtant l’exploit qu’a réussi Pékin en imposant depuis un an au monde entier le récit selon lequel le SARS Cov 2 qui provoque la maladie Covid-19 proviendrait d’une chauve-souris vendue sur le marché de Wuhan, dont le hasard voulait qu’il se trouvât à proximité d’un labo P4, c’est-à-dire habilité à travailler sur les virus les plus dangereux de la planète. Laboratoire qui travaillait précisément sur les coronavirus de chauve-souris !

Ceux qui ont évoqué la thèse d’une évasion accidentelle ont généralement été taxés de complotistes, suite à une étrange confusion entre accident et conspiration : si vous fracassez un réverbère après avoir dérapé sur une plaque de verglas, était-ce un complot contre le réverbère ?

Complotiste, le très sérieux Washington Post évoquant cette piste dès mars 2020 ? Complotiste le prestigieux Massachusetts Institute of Technology, à l’enquête convaincante ?
https://www.technologyreview.com/2021/03/18/1021030/coronavirus-leak-wuhan-lab-scientists-conspiracy/ 

LA PISTE DE L’INCIDENT À WUHAN N’EST PAS FANTAISISTE
Surtout qu’il a été établi en mai dernier qu’aucune chauve-souris n’était vendue sur ce marché et que le virus RaTG13, celui au génome le plus proche (à 96 %) de celui du SARS Cov2, infectait des chauves-souris vivant dans des grottes à 1200 km de là.

La piste de l’accident est d’autant moins absurde que Shi Zenghli, la numéro 2 du labo P4 en question à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), l’a elle-même tout de suite envisagée ; avant de conclure en moins de deux jours que c’était impossible et de recommander aux tenants de l’accident de « fermer leur bouche puante ».

Et alors qu’une telle hypothèse aurait dû logiquement susciter une enquête des pouvoirs publics chinois, avec fouille du laboratoire, vérification des systèmes d’aération, etc., rien n’a, semble-t-il, été fait.

Près de 15 000 articles venaient d’être supprimés des serveurs du WIV, a constaté le vulgarisateur scientifique et professeurs à Oxford Matt Ridley.
https://open.spotify.com/episode/3zPFriiRIThIELX4c5z8hA 



Kweeped from www.contrepoints.org by actualites 152 days ago
More Kweeps From www.contrepoints.org

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

antivol

La fin du confinement ?

Kweeped from www.kweeper.com by antivol 509 days ago

Extrait de La peste d'Albert Camus

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading