Portrait de Jean Dumoulin, l'informateur de Napoléon par Alexandre Debelle (1805-1897)


route napoleon, histoire, napoleon, grenoble, portraits, peinture, portrait, laffrey
Portrait de Jean Dumoulin, l'informateur de Napoléon par Alexandre Debelle (1805-1897)

Début 1815.
Cela ne fait même pas encore un an que Napoléon est exilé sur l'île d'Elbe au large des côtes italiennes.
C'est loin de satisfaire ses ambitions et la reconquête du pouvoir en France plane toujours dans son esprit.

L'idée y tourne d'autant plus que Napoléon est convaincu du mécontentement grandissant des Français et de l’armée à l’égard de Louis XVIII. Il en est sûr : la France l'attend. Et elle n'est pas bien loin...

Quelques mois auparavant en 1814

Apollinaire Emery, né au Grand-Lemps (Isère), médecin militaire, fidèle à l'empereur, conseille à Napoléon de rencontrer son grand ami Jean Dumoulin.

C'est Jean Dumoulin, héritier d’une riche famille de gantiers Grenoblois, qui suggéra à Napoleon d'emprunter la fameuse route des Alpes qui lui permit de rejoindre Grenoble depuis Golfe-Juan.

Lors de cette entrevue, en novembre 1814 sur l'île d'Elbe, Jean Dumoulin ne manquera pas de fournir des informations essentielles sur le sentiment des Dauphinois à l'égard de l'empereur déchu qui lui confie secrètement son désir d'organiser des étapes d’une troupe de cavalerie et d’infanterie de la Méditerranée jusqu’à Grenoble.

“À Grenoble, votre Majesté est à Paris” dira t-il à l'Empereur.

Jean Dumoulin l'assure : les territoires traversés par la route du "grand chemin des Alpes" qu'il a lui-même emprunté pour se rendre à Antibes puis à l'ïle D'Elbe, sont tous acquis à Napoléon, alors que la Basse-Provence est aux mains des troupes royalistes.

Dumoulin glisse quelques cartes qui détaille le trajet dans une boite à gant destinée à l'Empéreur, à l’insu du colonel Campbel, l'Anglais chargé de sa surveillance.

Rejoindre Grenoble par l'intérieur apparaît donc comme la solution la plus sûre.

Dans ces renseignements, Dumoulin assure à l'empereur que deux jours de marche depuis Golfe-Juan, dans les montagnes et hors de danger, sont nécessaires pour rallier Grenoble.

Voilà désormais Jean Dumoulin investi d'une mission secrète. Celle d'établir un trajet entre Antibes et Grenoble.

Le tracé devra être accessible à une troupe de cavalerie et d'infanterie et tenir compte des distances quotidiennes, des possibilités de ravitaillement ou encore de logement.



Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Route Napoleon : Le Lac du sautet

Kweeped from kweepmail.com by charles 61 days ago


Le lac du Sautet est un lac artificiel situé à la limite des départements de l'Isère et des Hautes-Alpes. Il a été créé par l'établissement d'un barrage sur le Drac, en aval de son confluent avec la Souloise.

Situé à 765 mètres d'altitude, le [...]

charles

Kweeped from kweepmail.com by charles 61 days ago


Le village de Corps (Isère) situé dans la vallée du Champsaur, qui vit naître la bergère Mélanie Calvat, est le point de départ vers le sanctuaire de Notre-Dame de La Salette, 2ieme haut lieu de pèlerinage en France après Lourdes.

C'est aussi à [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading