Achille Mbembe x Emmanuel Macron : 13 propositions pour la Start-up"Africa France".


francafrique, achille mbembe, macron
Achille Mbembe x Emmanuel Macron : 13 propositions pour la Start-up"Africa France".

Le président Macron est malin.
Il a su attirer un intellectuel de dimension mondiale dans ses filets en cette période pré-électorale où la diplomatie Française est mal en point (Sous-marins, Mali, Algérie, Centrafrique, Tchad...) et le racisme savamment entretenu et normalisé dans le débat public à des fins d'apparaître modéré face aux extrémistes.
Vieilles méthodes 👉https://kpr.me/10cHQX       

La rencontre eut lieu à l'Elysee, après une tribune parue dans le journal Jeune Afrique.

Achille Mbembe et quelques autres personnalités, furent invitées à dîner par le président Macron.

Assis à sa droite, Mbembe est séduit par son illustre hôte qui se fait presque suppliant : « On ne me met pas assez la pression ! Mettez-moi la pression ! »

Quelques mois plus tard, Mbembe est approché par les services du quai d'Orsay : inquiet de la forte dégradation (le mot est faible) de l'image de la France auprès des jeunes en Afrique et soucieux de rompre avec la tradition qui faisait du sommet France-Afrique un moment de rencontre entre le président Français et ses employés Africains, Emmanuel Macron charge Achille Mbembe de rédiger un rapport sur la refondation de la relation Afrique-France.

Mbembe hésite, consulte puis accepte la mission.

Pendant 7 mois, avec le comité de 12 personnalités qu'il a mis en place, il va sillonner le continent et les diasporas afin d'ouvrir le dialogue et recueillir les propositions qui déboucheront sur le rapport de 140 pages qu'il a remis mardi 5 octobre, au président Macron.
L'on apprend à la lecture d'un article dans le journal L'Opinion, que ce des conseillers de l’Elysée, des diplomates français et des agents de l’Agence française de développement (AFD) ont largement contribué à enrichir le document final et nourrir les propositions... incroyable ! (https://www.lopinion.fr/edition/international/maison-mondes-africains-forum-migrations-fonds-democratie-nouveaux-255800     )

Vendredi 8 octobre, à Montpellier, Achille Mbembe et Emmanuel Macron vont débattre (ou faire semblant) devant 3000 invités issus de la société civile dans le cadre du nouveau sommet Afrique-France.

SYNTHESE DES 13 PROPOSITIONS
🔖 https://kpr.me/10cIaS       


Vous ne trouverez pas dans ce rapport des propositions sur les interventions militaires françaises en Afrique, sur les entreprises qui prospèrent grâce au système de la Françafrique, sur l'usage des milliards volés par des satrapes et leurs affidés qui sont logés dans des banques Françaises et Européennes, sur le financement des partis politiques Français, sur le franc CFA, sur le soutien de Paris à des psychopathes présidents à vie, sur le pillage des ressources naturelles, sur les préjugés, le racisme systémique et le plafond de verre qui frappe les diasporas Africaines en France.

Vous ne trouverez pas dans ce rapport, des propositions qui permettraient de concevoir la relation avec la France comme un partenariat, et sortir du schéma infantilisant du tuteur qui encadre ses pupilles.

L'ETERNEL PATERNALISME :
Alors que Mbembe et Macron appellent les Africains à se prendre en main, pourquoi la France devrait financer à elle seule une maison des mondes africains (proposition 1 du rapport) ?
Une telle initiative ne devrait pas coûter aux seuls contribuables Français !

La construction de cet édifice pourrait être financée par la mise en place un dispositif d'allègement d'impôt des contribuables issus de la diaspora, par des dons ou par le prélèvement de 1 ou 0,5 euro sur les transfert d'argent de la diaspora vers l'Afrique.
Le société civile que le président Macron chéri tant, serait ainsi mise à contribution.
Le citoyen Français qui en "marre de payer pour les Africains" serait ravi.


Si l'on veut "disrupter" la Françafrique et ses chefs d'états, il faut songer à disrupter les mécanismes et les organismes qui ont depuis de nombreuses années accompagné ce système, à commencer par les AFD.

D'ailleurs, que signifie la "Françafrique" pour le citoyen Français scotché devant BFM et CNEWS ?
Une vague nébuleuse de corrompus et de corrupteurs sous les tropiques ?

La Françafrique c'est un système politique, une monnaie (le CFA et sa convertibilité en Euros) et une réalité économique.
La Françafrique, ce sont des hommes, une oligarchie, mais surtout des entreprises qui prospèrent depuis des années dans un environnement qu'elle ne souhaitent pas voir changer de sitôt.
En taxant 0,1 % des transferts financiers des entreprises Françaises de l'Afrique vers la France (la fameuse machine à laver qu'est la convertibilité CFA-EUROS) on utiliserait cet argent à financer des écoles et des hôpitaux.

L'oligarchie qui profite de la Françafrique, possède plusieurs cordes à son arc pour faire durer ce système.
Le préjugé et le racisme en sont.
Ici, le citoyen Français est biberonné au racisme par Bolloré (dont une partie de la fortune s'est accrue grâce à la Françafrique) pour maintenir ses préjugés envers les Africains forcement "assistés".
Là-bas, les citoyens Maliens, Guinéens, Tchadiens, Camerounais, sont entretenus dans la haine des Français par les hommes de main et prébendiers des présidents à vie.
Ici, la haine et le racisme assure la ré-election du candidat libéral adoubé par l'oligarchie qui apparaît modéré face aux outrances des Le Pen et Zemmour aux cette même oligarchie accorde une surexposition médiatique afin de maintenir la classe populaire brimée dans la la detestation de plus faible qu'elle : l'autre, le noir, l'arabe, l'immigré, l'Africain.
Là-bas, la haine du blanc, la haine du Français est savamment entretenue par les satrapes présidents afin de maintenir une forme de pression sur le maître à L'Elysée.

Pour casser ce machine à produire de la haine, il faut exposer ceux qui en profitent.
Les exposer et les frapper au porte-monnaie.
Le rapport Mbembe ne comporte aucune proposition qui frappe le porte-monnaie de cette oligarchie.


Achille Mbembe confiait Mardi dernier au journal LE POINT, «être fatigué» et «avoir été un peu comme un thérapeute, assis à absorber des choses parfois sales», après 7 mois de débats au sein de la société civile Africaine.

Il y'a quelques mois, il expliquait avoir accepté de conduire cette mission pour «laisser une trace» aux nouvelles générations.

La qualité des travaux et la renommée internationale de Mbembe, ainsi que celle de Souleymane Bachir Diagne (membre de sa commission) ne doivent rien ni aux criminels au pouvoir en Afrique, ni à Macron ou à l'establishment Français qui les a laissé filer dans les universités Américaines.

Avaient-ils besoin de tremper dans cette eau souillée ?


LE RAPPORT ENTIER EN PDF :
🔖 https://sommetafriquefrance.org/wp-content/uploads/2021/10/Contribution_AMbembe_2021.pdf 



Kweeped from pbs.twimg.com by charles 17 days ago
More Kweeps From pbs.twimg.com

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

charles

Soustraire l'Afrique de la pensée coloniale

Kweeped from www.youtube.com by charles 145 days ago


Mamadou Diouf est enseignant à l’Université de Columbia à New York. Il dirige également la collection "Histoire, Politique et Société" des éditions Présence africaine. C'est dans cette collection que paraît un livre dont il a écrit la préface : [...]

charles

Zoufris Maracas - Et ta Mère

Kweeped from soundcloud.com by charles 3673 days ago


En me balladant dans Sète cet été pendant le Worldwide Festival , je suis tombé sur une affiche de ce duo, puis je me suis intéressé à leur histoire.

VINC & MICHO sont 2 Sètois partis faire le tour de l'homme en Afrique, puis la manche dans le mét [...]

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading