Mort de Virgil Abloh à l’âge de 41 ans. Le styliste qui a marqué toute une génération


virgil abloh, fashion, vuitton, lvmh, stylisme
Mort de Virgil Abloh à l’âge de 41 ans. Le styliste qui a marqué toute une génération

Le designer de la décennie. Et de toute une génération. C’est ainsi que beaucoup qualifiaient Virgil Abloh, qui a réussi en quelques années à prendre le pouls de l’époque pour mieux le retranscrire dans ses créations à la frontière de la mode, de la musique et de l’art, entraînant dans sa suite toute une flopée de jeunes créateurs bousculant les conventions du monde du luxe.

Celui qui était à la tête des collections masculines de la marque Louis Vuitton depuis mars 2018 est mort le dimanche 28 novembre, à Houston (Etats-Unis), des suites d’une forme rare de cancer du cœur, combat qu’il menait pudiquement et en privé depuis deux ans.
« Nous sommes sous le choc de cette terrible nouvelle. Virgil n’était pas seulement un designer de génie, un visionnaire, il était aussi une belle âme et un homme d’une grande sagesse. Toute la famille LVMH s’associe à moi pour dire sa profonde tristesse. Tous, nous pensons à ceux qui l’aimaient, qui ont perdu aujourd’hui un mari, un père, un frère, un ami », a déclaré Bernard Arnault, président du groupe LVMH, propriétaire de Louis Vuitton.

Diplômé en architecture de l’Illinois Institute of Technology et en génie civil de l’université du Wisconsin à Madison, Virgil Abloh, fils d’immigrés ghanéens, inaugure en 2009 un espace à mi-chemin entre la galerie d’art et la boutique de mode et de design, à Chicago. Baptisé RSVP Gallery, ce lieu attire alors la jeunesse américaine en quête d’une dose de « cool ». Repéré par le rappeur Kanye West, Virgil Abloh intègre vite son cercle rapproché et devient son « directeur artistique ». Une collaboration longue durée qui le propulsera sur le devant de la scène : c’est en effet par ses accointances avec le monde du hip-hop que le natif de Rockford (Illinois) s’est d’abord fait connaître du grand public.

Il imagine notamment la scénographie des concerts de West, mais également ses pochettes de disques, dont celle de Watch the Throne, que le rappeur de Chicago signe avec Jay-Z, en 2011. Et quand Kanye West se pique de mode et tente une première incursion sur les podiums parisiens en 2012, Virgil Abloh n’est jamais bien loin, assurant également le rôle de DJ pendant les « after parties ».



Kweeped from img.lemde.fr by charles 59 days ago
More Kweeps From img.lemde.fr

Add a comment.

If you want to share this kweep with another user, just mention him like this: "@pseudo".

Share
Permalink
AD

 Related Kweeps

×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading